there's nothing you can do that can't be done. nothing you can sing that can't be sung. nothing you can say, but you can learn. + elijah

Partagez | .

there's nothing you can do that can't be done. nothing you can sing that can't be sung. nothing you can say, but you can learn. + elijah


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Nageons à Staten Island :: Le quartier de Silver Lake
Iana S. O'Connor-Sanders
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Administratrice
► Ami à poil : Mon lapin de Pâques.
► Mes messages : 1726
► La boite à cookies : 3949
► Date d'inscription : 26/08/2016
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t226-iana-letters-i-ve-writt
le petit mot doux de Iana S. O'Connor-Sanders qui mange un cookie le Sam 28 Oct - 14:09 ► réponds-lui !

Je souris. Comme quand j’entends la voix de ma mère. Comme quand je plonge dans ses yeux. Comme quand je pense à papa. Comme quand je sais qu’il va venir me chercher. Je souris. Et mon regard se voile encore à l’idée de le perdre. J’ai toujours la gorge qui se serre. J’ai toujours peur qu’il parte. Même s’il est ancré en nous. Même s’il a les pieds sur terre. Même s’il est avec nous, fiancé à maman. J’ai développé mon syndrome abandonnique juste après l’accident. Pourtant ça fait longtemps. Enfin bref. C’est pas si grave. J’embrasse maman. Comme j’aime l’embrasser quand je lui dis au revoir. Je suis papa jusqu’au parc. Il y’a une petite mare. Je l’ai harcelé pour avoir le droit de pêcher. J’ai jamais fait. Et j’ai envie d’apprendre. Mais seulement avec lui. D’ailleurs je marche près de lui, en lui tenant la main. J’aime ça, lui serrer la main, le sentir bien vivant près de moi et prêt à me porter sur ses épaules si j’étais fatiguée. J’abuserai pas. Promis. Je finis par le lâcher, pour poser mon petit sac à dos. Près de l’étang. Il fait bon vivre. Il fait bon respirer. Il y’a de l’air. Et sa pureté me fait revivre. Tout comme le sourire de papa qui me fait battre le cœur. Parce que d’une certaine façon, je suis encore amoureuse de papa. Comme beaucoup de petites filles. Mais après, je fais la part des choses. Papa il se mariera à maman. Tant mieux. « Je suis obligée de mettre un ver au bout du fil ? » Mon sourire se transforme en rictus, puis en moue de dégoût que pourtant j’essaie de dissimuler derrière mes cheveux blonds. J’aime pas faire souffrir les animaux. J’aime faire souffrir personne moi. J’suis pas une sadique. A moins que ce ne soit des vers morts. Mais même. Je finis par aider papa à sortir le matériel. Je suis sage et docile. Un peu. Pas toujours. On va pas se mentir. Je tiens la canne à pêche de ma main droite, la mienne est plus petite, mais elle est fonctionnelle. « Papa, je ne risque pas de pêcher un requin au moins ? » Non pas que j’ai peur. Mais on ne sait jamais. Je sais pas moi, ce qui vit ici. C’est le calme absolu et la surface de l’eau est si paisible. « On pourra les garder à la maison, les poissons ? » Depuis le temps que je rêve d’avoir un aquarium géant chez nous. Je donne à papa sa canne à pêche, en lui tendant aussi les appâts. J’y connais rien moi, je vois juste que c’est marqué « appâts » sur la boîte. Je fais donc mes déductions. C’est à papa de m’apprendre. Et je crois même que c’est une des premières choses qu’il m’apprend. Et j’en suis horriblement fière. Presque trop.

_________________
    • ◦• ◦•

    Twinkle, twinkle, little star, How I wonder what you are. Le jour se lève sur notre grisaille, sur les trottoirs de nos ruelles et sur nos tours On a cherché la lueur de l'aube en sachant qu'elle avait la couleur de l'espoir C'EST L'OMBRE DE L'ORAGE
         
Revenir en haut Aller en bas
Elijah S. Sanders
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Modérateur
► Mes messages : 455
► La boite à cookies : 2553
► Date d'inscription : 27/01/2017
► Date de naissance : 03/12/1992
Modérateur
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t364-make-it-different-
le petit mot doux de Elijah S. Sanders qui mange un cookie le Jeu 2 Nov - 11:07 ► réponds-lui !

Un de ses moments père-fille que j’aimais tant. Aujourd’hui c’était journée pêche avec Iana. Bon d’accord, je n’excellais pas dans ce domaine, je me débrouillais. Je n’en étais pas friand car je n’aimais pas trop rester sur place, mais Iana avait tellement insisté que je n’ai pas pu lui résister. En même temps avec sa gueule d’ange, j’étais totalement impuissant face à elle. Et encore plus depuis l’accident, elle était une princesse, et j’étais son chevalier servant, pour toujours. L’équipement de pêche dans le coffre, Iana semblait être heureuse du moment, et m’aidait à décharger le 4x4 sans émettre la moindre réticence, elle prenait les affaires à sa taille, les déposait près du canal, et m’y attendais sagement, pendant que je dépliais les chaises, et préparais les canettes de coca, lui en ouvrant une. Boisson oblige, c’est de la pêche après tout, mais pas de bière promis. Je m’abaissais à sa hauteur et à celle des caisses et riait à sa question.

« - Oui, pas le choix. Les poissons apprécient beaucoup les vers, et puis ton père n’est pas aussi doué pour pêcher avec des leurres, mais tu demanderas à tonton Kyle ! C’est le roi de la pêche ! »

J’éclatais de rire sachant d’avance que Kyle était littéralement nul à la pêche, bon nombre de fois il avait chuté dans la mare ce neuneu ! Iana tenait fièrement sa canne à pêche, et cette vision m’attendrissait. Je creusais deux petits trous pour mettre les supports de canne, et mettait la mienne à l’endroit créer. Iana posait de nouveau une question un peu bête, mais mignonne, et je la regardais en souriant.

« - Les requins vivent dans la mer, tu n’as rien à craindre là-dessus t’en fais pas. Tout ce que tu peux pêcher c’est des petits poissons, et peut être même une grenouille qui sait ! »

Il n’y avait pas âme qui vive, nous étions seuls au monde, et tant mieux comme ça nous pourrions discuter de choses et d’autres, dont ma récente demande en mariage de sa maman. Je me mordais la lèvre doucement, sortant les lignes, et les montants sur les cannes à pêche, avec le petit hameçon au bout. C’était un travail minutieux, mais nullement dérangeant. Je regardais Iana en levant un sourcil, amusé.

« - Hum… Je ne pense pas que Maman soit d’accord, et puis on n’a pas d’aquarium à la maison. Si on les ramène c’est pour les manger ! »

Je souriais, et elle me tendait la boîte contenant les vers. Je la remerciais d’un sourire, puis pris un des petits asticots, le mettant au bout de son hameçon, puis l’aidait à tenir sa canne, et à lancer sa ligne, lui montrant le geste, me mettant juste derrière elle.

« - Alors le but de la manœuvre, c’est que ton petit asticot soit le plus loin possible du bord pour que le poisson n’ai pas peur. C’est pour ça qu’on lance le fil. Et une fois qu’il est en place, il faut attendre que le poisson mange l’asticot, et tu verras ta cane bougera pour te dire que le poisson est au bout de l’hameçon. »

_________________

   
I'll be with you from dusk till dawn

   
When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

there's nothing you can do that can't be done. nothing you can sing that can't be sung. nothing you can say, but you can learn. + elijah


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Seigneur des anneaux
» Choi Sung-Bong, 21 ans une voix admirable
» Bastian Baker
» Journal de Choi Hye Sung
» (M/LIBRE) NIKOLAJ COSTER-WALDEAU ∞ i'll sing it one last time for you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-