••• Trois partout, la balle au centre •••

Partagez | .
Carter Reed
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
► Mes messages : 50
► La boite à cookies : 978
► Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le petit mot doux de Carter Reed qui mange un cookie le Jeu 12 Oct - 20:05 ► réponds-lui !

• Trois partout, la balle au centre •Nima, Casey, Carter
Yankee Stadium, Bronx ••• Les dernières semaines avaient été chargées pour le jeune trader, Carter avait laissé bon nombre de choses lui tomber dessus pour se charger au maximum la tête de chiffres, et de marché financier comme il en pleuvait. Une seule raison à cela : il avait du réfléchir longuement à sa vie privée, et aux nombreuses conséquences qui allaient se créer au fur et à mesure. La soirée qu’ils avaient passé chez Nima durant l’été avait ouvert une nouvelle porte, sans la refermer cette fois ci, les deux femmes semblaient bien plus proches désormais, et il ne comptait même plus le nombre de fois où elles avaient pu se voir en son absence. Absences qui pour la plupart n’avaient été justifiés que par une tonne de travail à accomplir dans un délai fixé. Mais il n’était pas aussi bête pour ne pas se douter que les deux jeunes femmes devaient lui en vouloir sur beaucoup de points, et en premier sur son départ précipité dès le lendemain de leur soirée. Sans dire qu’il n’assumait pas cette relation et l’excuse de son travail, Carter avait simplement éviter les sujets gênants et les questions qui seraient forcément venues à la suite : il n’aurait jamais pu donner une version sincère de ce qu’il avait ressenti cette nuit sans paraitre macho ou s’en prendre ça à la rigolade. Le trader avait eu besoin de réfléchir à tout ça et de se demander si ce genre de situations étaient fréquentes ou non, comment réagirait une personne face à tout ça ? Devait il être content d’avoir pour lui deux femmes splendides ? Ou devait il plutôt s’inquiéter et comprendre qu’une relation à trois étaient dès lors impossibles, sans qu’un couple en leur sein ne soit plus proche. C’était ça, Carter avait simplement peur d’être déçu et de se faire exclure de l’équation.

Les semaines s’étaient donc écoulées depuis les rares entrevues entre les trois compères, quelques heures par ci, quelques heures par là, Carter s’étaient toujours arrangés pour les voir dans la journée, ou alors ne pas rester tard le soir, prévoir toujours quelque chose le lendemain pour être certain qu’il rentrerait chez lui dès le soir même. Et puis il s’était enfin décidé à passer le cap, ou du moins à prendre l’initiative de les inviter une bonne fois pour toute. Le temps était passé, et elles lui manquaient affreusement au point où il en venait à sortir à ses collègues des blagues débiles qu’ils ne comprenaient pas, mais qui au contraire aurait fait rire les deux brunes.
Prévenues trois jours plutôt par un message assez énigmatique, Carter leur avait simplement dit d’être disponible ce jour là à 18h et de se rejoindre devant le Stadium des Yankee. Point stratégique que tous les new yorkais connaissaient et qui se situait entre Manhattan et le Bronx. Si elles lui avaient répondu qu’elles y seraient, il appréhendait d’une certaine manière le fait d’avoir lui même proposé quelque chose et donc de les décevoir, si elles avaient attendu quelque chose d’autres. Mais même là, il ne pouvait pas discuter de son choix avec ses « amies » étant donné qu’elles étaient directement impliquées dans son « tour de magie ».

Un taxi l’avait déposé vers 17h45 devant le fameux stadium, et il s’était alors positionné devant, un sac de sport à la main qu’il avait finalement posé à ses pieds en attendant. Son regard était alors resté fixé entre son portable et la foule qui s’accumulait autour de lui au fur et à mesure que les minutes passaient. Et puis enfin il les aperçut au loin, un fin sourire s’afficha sur ses lèvres avant de reprendre le sac en main et de s’avancer dans leur direction. Posant son doigt sur sa bouche pour leur faire signe de ne rien dire dès le départ, il s’accroupit et ouvrit le sac, sortant trois maillots des Yankee et en tendant un à chacune, accompagnés de casquette toujours à la même effigie et d’objects « ambianceurs ».

__ « Oh. J’ai peut être oublié de préciser que j’avais trois tickets pour le match des Yankee de ce soir. » finit-il par avouer avec un petit sourire amusé.

Bon, il avait voulu garder la surprise jusqu’au bout même si les convier directement au stadium n’avait pas été très subtile mais qu’importait. Enfilant le maillot par dessus sa tenue actuelle, il apposa la casquette à l’envers sur sa tête et les regarda tour à tour.

__ « Ne me sautez pas toutes les deux en même temps dessus hein… »   se plaigna t-il directement

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Casey Hellington
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
► Mes messages : 136
► La boite à cookies : 3040
► Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le petit mot doux de Casey Hellington qui mange un cookie le Lun 30 Oct - 22:35 ► réponds-lui !




Trois partout, la balle au centre


Casey ne savait plus quoi penser. Lors de la soirée qu'elle avait partagé avec Nima et Carter, il lui avait semblé que les choses étaient claires entre eux; qu'ils étaient tous les trois sur la même longueur d'onde. Pourtant, force fut de constater que ce n’était peut-être pas le cas. Le départ précipité de Carter le lendemain de leur nuit avait été une sorte de signe annonciateur, que la jeune femme n’avait pourtant pas interprété ainsi, considérant simplement qu’il était parti car le travail le demandait. Elle pouvait le comprendre, elle aussi possédait une situation professionnelle après tout. Sauf que les choses n’étaient pas aussi simples et que malgré les nombreuses relances, qu’elles viennent de Casey ou de Nima, Carter était resté distant. Ils étaient amis depuis longtemps et jamais il n’avait été aussi difficile à joindre et à voir. Si bien que Casey avait même fini par croire qu’il l’évitait, tout comme il évitait Nima qui n’avait pas plus de nouvelles de lui qu’elle.

Alors, la surprise avait été réelle lorsque la brune avait reçu un message de Carter, les invitant à le rejoindre, Nima et elle. Ce n’était pas le message en soi qui était étonnant, mais plutôt son contenu. Après des semaines à avoir écourté leurs sorties, voilà qu’il leur proposait, l’air de rien, de le rejoindre au stade des Yankee. Pour un match ? Pour quelque chose d’autre ? Casey l’ignorait et n’était pas assez calée sport pour savoir si oui ou non un match se déroulait le soir-même. Cela ne faisait pas vraiment partie de ses centres d’intérêt, bien qu’elle appréciait le sport et pratiquait elle-même plusieurs disciplines. Dans tous les cas, elle espérait que cela incluait plusieurs heures. Un gros changement pour les trois compères qui ne s’étaient vus que très peu, ou dans de courts laps de temps.

Mais au fur et à mesure que l’heure approchait, Casey devint nerveuse. Elle ressassait tous ses messages qui n’avaient reçu que de vagues réponses, aux refus dont le job prenant de Carter avait pris les responsabilités. De ces soirées qu’elle n’avait passé qu’avec Nima puisque Carter était aux abonnés absents bien qu’il continuait à prendre de leurs nouvelles, à distance ou lors de passages éclair. Elle n’était pas rancunière mais elle n’était pas sereine non plus, si bien qu’elle préféra proposer à Nima de partager un taxi afin d’arriver ensemble sur le lieu de rendez-vous. Ainsi, la brune se rendit d’abord dans le quartier où vivait la journaliste et dans lequel elle avait mis les pieds plus d’une fois au cours de l’été. Elles purent ainsi se rejoindre et déjà, Casey commença à envisager la soirée avec moins d’appréhension. Elle ne fut toutefois pas extrêmement bavarde pendant le trajet.

Le taxi s’arrêta finalement, un peu à distance du point de rendez-vous mais la présence de spectateurs commençait à gêner la circulation. Affichant un regard innocent à la brune, elle paya le taxi et sortit avant d’entendre la moindre protestation. « Promis, je te laisse payer la prochaine fois ! », lança-t-elle avec un sourire avant que Carter ne se dessine dans son champ de vision.Casey perdit un peu de son sourire mais ne put s’empêcher de le détailler du regard et de suivre ses mouvements, du doigt devant la bouche à l’ouverture de tout un attirail qu’il tendit aux deux femmes. Haussant les sourcils, la tatoueuse prit ce qu’il lui tendait, observant bientôt la casquette qu’elle tenait entre les mains jusqu’à ce qu’une remarque du brun n’attire de nouveau son attention. S’attendait-il vraiment à ce qu’elles lui sautent dessus et le câlinent après sa prise de distance ? Casey n’était pas de ce genre et faire semblant ne lui semblait pas être la chose à faire. « C’est sympa d’avoir pensé à nous pour les places. », déclara-t-elle simplement, sans faire le moindre pas en avant.

made by .reed
Revenir en haut Aller en bas
Nima Behnam
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
► Mes messages : 109
► La boite à cookies : 2057
► Date d'inscription : 25/06/2017
► Date de naissance : 23/05/1983
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t1818-nima-its-gonna-be-lege
le petit mot doux de Nima Behnam qui mange un cookie le Ven 3 Nov - 17:29 ► réponds-lui !

Trois partout, la balle au centre
Carter . Casey . Nima


L’été avait défilé à une vitesse folle. Plongée dans son travail et plus particulièrement sur un dossier relatif aux sociétés de protection privées, les semaines de Nima avaient été plus que chargées. Ses seules « vacances » n’en avaient en réalité pas été, puisque, son départ des Etats-Unis en août pour Kaboul s’était, lui aussi, inscrit dans une lignée professionnelle. Seule une petite coupure de trois jours avait alors marqué une pause dans son travail, au cours de laquelle l’irano-américaine s’était rendue auprès de ses parents à Washington D.C.

Malgré son emploi du temps de Ministre et ses disponibilités peu nombreuses, la journaliste avait toujours fait au mieux pour essayer de voir Carter et Casey. Après la nuit qu’ils avaient passé et qui avait fait suite à leur première soirée chez l’un d’eux – chez elle, en l’occurrence – les choses avaient, selon elle, pris un tournant nouveau. Si leur première fois aurait pu être interprétée comme une expérience nouvelle sur laquelle il n’était pas nécessaire de revenir, la conversation qu’ils avaient eu à ce propos avait finalement démenti cette possibilité. Leur deuxième nuit partagée l’avait alors confortée dans son idée. Son idée que quelque chose de fort se produisait entre eux. Son idée qu’ils étaient tous trois sur la même longueur d’ondes et qu’ils n’entendaient désormais plus se laisser dans des situations inconfortables de ne pas savoir ce qu’ils étaient les uns pour les autres. C’était avec une telle vision des choses que Nima s’était évertuée à inviter ses deux comparses à diverses soirées, voire même à quelques déjeuners exprès entre midi et deux. Si Casey répondait souvent par l’affirmatif, il en allait bien différemment pour Carter qui, au fil des jours, devenait de plus en plus absent.

Evidemment, Nima s’était ressentie repoussée par le trader. Elle avait toutefois compris, en discutant avec Casey, qu’elle n’était pas la seule à être délaissée par Carter, puisque celui-ci en faisait de même avec la tatoueuse. La journaliste avait alors feint de ne pas être affectée par toute cette situation, même si son amour-propre en avait pris un coup et qu’un certain énervement avait peu à peu pris la place de sa déception.

Recevoir un message de Carter trois jours plus tôt avait donc été une réelle surprise pour Nima ; en effet, le jeune homme ne se contentait pas de prendre des nouvelles, mais, pour une fois, semblait organiser lui-même une rencontre entre eux trois. Si dans un premier temps l’irano-américaine s’était auto-agacée en se jugeant être à la merci de Carter, elle avait tout de même confirmé sa présence. Des doutes s’étaient ensuite emparés d’elle, au point où elle s’était mise à sérieusement penser cette rencontre comme un « rendez-vous d’au revoir », à l’issue de laquelle Carter allait les prévenir qu’il était préférable qu’ils ne se voient plus.

Si Nima appréhendait, elle aussi, d’une certaine manière, ce rendez-vous, elle s’était bien gardée d’en révéler les causes à Casey. Elle s’était contentée d’accepter la proposition du partage de taxi. Ainsi, elle évitait de se retrouver seule avec Carter, ce qui réduisait considérablement les risques qu’elle s’emporte contre lui en lui expliquant sa vision des choses.

En descendant du taxi juste derrière Casey, Nima s’apprêtait à rouspéter du fait du non-partage du paiement. La tatoueuse la devança toutefois en lui faisait comprendre qu’il était inutile qu’elle parlemente sur le sujet. Cette petite réflexion eut pour mérite de faire naître un certain amusement chez l’irano-américaine qui devenait visiblement de plus en plus prévisible.

- « A croire que tu commences à connaître tous mes travers et que tu sais parfaitement les contourner. », se contenta de répondre la trentenaire en attrapant son portable afin de regarder si Carter s’était ou non manifesté.

Le nez plongé sur son smartphone, elle comprit que son petit appareil ne lui serait d’aucune utilité lorsque Casey s’arrêta de marcher. En relevant le regard, elle aperçut alors un Carter totalement serein arriver en leur direction, puis accaparer la conversation en expliquant ses plans pour la soirée.

Assister au match n’était pas réellement une surprise pour Nima. Au courant de l’événement par l’intermédiaire de son boulot, le lieu de rendez-vous choisi par Carter lui avait mis la puce à l’oreille. Elle s’était d’ailleurs imaginée assister au match en leur compagnie avant que Carter ne leur fasse ses adieux. En quelques sortes, elle pensait cette soirée comme étant une sorte d’amadouement pour faire passer la pilule plus en douceur. Ce fut sans doute pour cette raison – en plus de sa déception face à leur situation et à l’été qu’ils avaient passé – qu’elle ne bougea pas non plus d’un iota malgré la phrase plaintive de Carter. Elle ne pouvait décemment pas lui « sauter dessus » et se contenta donc d’attraper un tee-shirt.

Essayant de briser la glace autrement qu’avec des mots ou des gestes, l’irano-américaine posa son sac à main au sol avant de retirer sa veste et son tee-shirt. Elle se retrouva alors en soutien-gorge en plein milieu du terre-plein le temps d’enfiler son maillot. Indirectement, Nima tentait d’être provocante et de provoquer des réactions chez Carter. Lorsque sa mission fut menée à bien, elle tira sur son maillot pour le mettre correctement en place, avant de regarder Casey.

- « Même comme ça t’es canon, toi ! », lui lança-t-elle alors qu'elle avait elle-aussi revêtu son maillot. « Et oui, merci pour les places, Cart’ », ajouta-t-elle en attrapant la casquette. « On y va ? »

Elle attrapa son sac et sa veste qu’elle ne renfila pas après avoir correctement mis sa casquette et avant d’être la première à rejoindre la queue des supporters.  
robb stark
Revenir en haut Aller en bas
Carter Reed
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
► Mes messages : 50
► La boite à cookies : 978
► Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le petit mot doux de Carter Reed qui mange un cookie le Sam 4 Nov - 10:31 ► réponds-lui !

• Trois partout, la balle au centre •Nima, Casey, Carter
Yankee Stadium, Bronx ••• Insouciant ? Peut être. Carter avait préféré ne pas s’imaginer leur début de soirée chaotique, il appréciait les deux jeunes femmes, plus qu’il n’était raisonnable, et avait préféré se berne d’illusions en les invitant et en s’imaginant passer au travers des mailles du filet. Y allait au culot était sa seule arme face au comportement qu’il avait adopté durant tous l’été et qui reflétait grandement, soit un malaise soit un « non » catégorique sur ce qui s’était passé. Dans la tête du Trader, à aucun moment cela n’avait été bien défini, et encore moins au point de se dire qu’il devait tout arrêter, mais son attitude, ou du moins sa non-attitude et ses manquements de rendez vous avaient pu être mal interprétés. Là encore, il avait préféré fermer les yeux et ne pas comprendre le ressenti des deux jeunes femmes.

S’était il attendu à un accueil plus chaleureux ? Oui. Dans sa tête, le seul problème avait été ses pensées sur la situation, et il n’avait que peu penser à ce qu’elles avaient pu vivre de la situation. Egoiste, peut être, mais cela l’avait aidé à ne pas se sentir trop mal durant les deux derniers mois. Face à la flagrante constatation, Carter resta peut être un peu perplexe quant à la suite des évènements, si ceux là commençaient déjà par un refus de renouer le contact « physiquement ». Il n’attendait pas à ce qu’elles lui sautent dessus pour l’embrasser ou quoique ce soit… mais ils étaient tout de même amis, et un minimum aurait pu être fait. Son regard se détourna presque automatiquement sur le corps à moitié dénudé de Nima, qui lui valu un sourire nerveux sur les lèvres avant de détourner son attention sur Casey qui semblait bien moins réceptive à sourire.

__ « Les maillots vous vont bien, et votre regard déterminé… comme si vous alliez rentré dans le jeu et frapper fort » laissa t-il entendre, peut être même avec un sous entendu.

Carter n’était pas idiot, même si il préférait se voiler la face depuis plusieurs semaines, il était forcé de constater que les retrouvailles étaient un peu piquantes. Casey, qu’il connaissait beaucoup plus, ne s’était pas donnée la peine de faire autre chose que de la politesse à son égard, et Nima.. qui avait déjà enclenché le bouton de celle qui « s’impose pour essayer de contrebalancer le pouvoir ». A la question de l’iranienne, Carter répondit par une affirmation plus déterminée alors qu’il laissa la brune allait prendre place dans la file, restant en retrait dans un premier temps et reportant son attention sur Casey.

__ « Fais moi un sourire Cas’, ne me fait pas sentir encore plus con.. »  s’autorisa t-il à avouer sur un ton amusé.

Lui piquant la casquette qu’elle avait encore en main, il vint l’apposer sur sa tête, en biais, l’enfonçant correctement pour s’assurer qu’elle ne s’échappe pas de son emplacement. Donnant une petite tape sur le rebord rigide, il tentait par là de la faire un peu réagir : il détestait la voir de la sorte, surtout quand il comprenait que c’était en grande partie à cause de lui. Et peut être maladroitement, il avait prit les initiatives de Nima comme un premier pas vers le pardon, et s’était donc focalisé sur Casey, qui de toute évidence avait une place plus marquée dans le coeur du trader, ou du moins avait une position différente au vu de leur amitié datant de plusieurs années en arrière.
Les deux compères finirent par rejoindre la journaliste dans la queue, et Carter lui adressa un fin sourire : se détendant peut être légèrement plus désormais qu’il savait qu’elles avaient accepté son invitation.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Casey Hellington
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
► Mes messages : 136
► La boite à cookies : 3040
► Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le petit mot doux de Casey Hellington qui mange un cookie le Sam 11 Nov - 13:43 ► réponds-lui !




Trois partout,
la balle au centre


Casey n'était pas enchantée d'être là et ce simple fait était fortement marqué sur son visage. Elle ne faisait pas d'effort, se contentait de se montrer polie alors que Nima était beaucoup plus enjouée. Mais c'était plus fort qu'elle. Elle en voulait à Carter et ne pouvait décemment pas prétendre qu'il ne s'était pas éloigné ces dernières semaines. A croire qu'il les considérait simplement comme des plans occasionnels. Presque silencieusement, elle enfila donc son tee-shirt par-dessus son débardeur tandis que la journaliste se changeait à la vue de tous, y compris de celle de la tatoueuse qui ne put regarder autre chose que le corps de Nima le temps où celui-ci fut en partie dénudé. Ainsi, lorsqu'elle lui fit savoir que son tee-shirt lui allait bien, elle ne put s'empêcher de lui adresser un clin d'oeil, signe qu'elle était loin d'être la seule qui rendait les Yankees sexy.

Et si elle était réceptive à ce que lui disait la jolie journaliste, la tatoueuse était beaucoup plus distante avec Carter. Par colère mais aussi pour lui montrer que, durant son absence, les deux femmes s'étaient vues, elles. Lui montrer que la complicité était plus présente, lui faire comprendre ce qu'il avait loupé. Et il la connaissait suffisamment pour savoir ce qui se tramait dans sa petite tête brune. Ce fut sans doute pour cette raison qu'il la maintint avec lui à l'écart tandis que Nima s'éloignait pour rejoindre la file des supporters. « Fais-moi un sourire, Cas'... ». Un sourire ? Peut-être en aurait-il un avant la fin du match mais pour l'heure, elle n'était guère encline à répondre à cette requête. Relativement indifférente face à ses gestes et à l'arrivée soudaine de la casquette sur son crâne, elle regarda attentivement les traits du visage de Carter avant de laisser échapper un léger soupir. « Tu nous as laissé de côté pendant plusieurs semaines et tu reviens comme une fleur. Faut pas trop m'en demander, Carter. », lâcha-t-elle avant de tourner les talons  et de rejoindre Nima dans la file. Elle avait fait savoir le fond de sa pensée au trader. Pourtant, une partie d'elle aurait aimé en faire abstraction et pardonner. A vrai dire, elle avait même envie de lui parler, de lui raconter cet après-midi où le flic avec qui elle travaillait l'avait mené dans le Bronx, l'amenant à croiser son ex-petit-ami. Elle avait besoin de lui en parler, car il était l'un des seuls à connaître cette histoire et à pouvoir la comprendre. Mais les circonstances firent qu'elle garda le silence et se mêla à l'ambiance du stade. Autour d'eux, les supporters commençaient déjà à exprimer leur enthousiasme.

made by .reed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
à la classe New Yorkaise apparement
le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui mange un cookie le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas

••• Trois partout, la balle au centre •••


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pavillon st_arnaud ou centre multi-plus t-r
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Appel pour les lauréats du centre de formation
» Le centre Tjibaou
» Le vietnam 3 semaines en 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-