BLUE&DEREK ◘ avec ou sans concombre ?

Partagez | .
Derek D. Morrison
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Administratrice
► Mes messages : 1201
► La boite à cookies : 18408
► Date d'inscription : 20/01/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t2447-derek-l-homme-a-un-sup
le petit mot doux de Derek D. Morrison qui mange un cookie le Dim 10 Sep - 17:18 ► réponds-lui !

BLUE&DEREK
avec ou sans concombre


Qu'est-ce que tu fiches ici ? Assis dans un fauteuil a coté de ton amie. Blue, tu l'as connait depuis l'Afghanistan, c'est elle qui t'a sauvé, elle qui a permi de te garder envie. Certes tu as finit paralysé mais grace à elle, tu as pu vivre. Et puis c'est elle qui a été blessé ensuite. Tu n'as pas trop suivit ce qu'il s'était passé, parce que tu etais pas vraiment en état mais rapidement, vous avez finit par avoir le même parcourt à l'hosto, avec Lee. d'ailleurs, ces deux là, ils étaient temps qu'ils se mettent enfin ensemble parce que dès le début, cloué sur ton lit dans ta chambre d'hopital, tu leurs disais que c'était n'importe quoi leur "amitié" parce qu'ils s'aimaient deja à cette periode. A son mariage avec Stan, tu boudais presque, en plus tu avais une place trop petite par rapport à ta carrure. Tu as fais la tête toute la soirée, en plus t'as jamais vraiment aimé son mari, non, toi tu voulais du Blue&Lee, du Lee&Blue, et rien d'autre. Un peu comme les fans de cette merde de twilight, tu etais team Lee ! Mais aujourd'hui tout est enfin rentré dans l'ordre. Alors c'est totalement normal d'etre posé là avec de la crème verte sur le visage et des concombres sur les yeux. Mais ça t'amuse, et ça occupe cette pauvre blue allité depuis quelques temps. Mais tu es rassuré, tu l'adores et tu lui dois la vie, alors il est hors de question que tu débarques pour l'énerver ou la stresser. Une séance beauté c'est bien et puis il n'y a personne actuellement pour te voir. Non mais imaginez un peu la tête des gars à l'armée, le Major-Général Morrison avec un masque sur la tronche, y'a de quoi perdre en autorité. « et sinon.. vous avez des idées de prénoms ? » Tu souris, tournant la tête vers elle avant de sentir les tranches de concombres glisser. Tu les remets en place avant de te remettre bien en place. C'est chiant de pas bouger en fait mais au moins Blue ne bouge pas aussi.  « si y'a un petit gars, faut l'apeller Derek ! ca sera un type fort ! » tu ricanes un peu, comme si tes amis allaient te faire un honneur pareil !


_________________
montagne de muscles.
underco.
Revenir en haut Aller en bas
Blue-Leen L. Callahan
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Fondatrice
► Ami à poil : Winter, un labrador
► Mes messages : 212
► La boite à cookies : 6262
► Date d'inscription : 26/08/2016
► Date de naissance : 10/01/1985
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur
le petit mot doux de Blue-Leen L. Callahan qui mange un cookie le Mar 10 Oct - 12:39 ► réponds-lui !

BLUE&DEREK
avec ou sans concombre


Je n’étais pas vraiment habituée à rester chez moi. Sans rien faire. Être chirurgienne pédiatrique donne parfois beaucoup de boulot. Beaucoup trop de boulots. Tellement trop de boulot. Je n’avais jamais réellement prise de vacances sauf pour ma lune de miel. Mais bon, ça c’était une autre histoire. Rester chez moi ? C’était presque impossible à imaginer. Je ne voulais pas être dans cette situation, je ne voulais vraiment pas me retrouver bloquer dans ce canapé pendant 6 mois. Bon je dis ça mais je suis presque à la fin de ma grossesse. Je suis pratiquement même un miracle pour tenir aussi longtemps avec des jumeaux. Relaxation. Et surtout ? Torture mais pas pour moi, pour lui. Il n’est pas bien compliqué, je n’avais pas à insister longtemps. C’est un gros nounours après tout. Lui et Devin sont mes amis les plus proches. On pourrait presque le dire meilleur ami depuis que mon meilleur ami a planté sa petite graine après m’avoir menée au divorce. Tout ça le jour-même. Lee est un champion quand même. Bon d’accord, Stan ne serait franchement pas d’accord avec cette version des faits mais passons. Lui aussi était un champion dans un sens. Pas le bon sens. Alors que celui-ci me demandait si nous avions des idées de prénoms, je me rendais doucement nerveuse. Non. On n’en avait pas vraiment. On n’en parlait même pas et on ignorait le sexe des bébés. Est-ce mal ? Je n’en savais rien mais j’avais souvent pu apercevoir cette surprise à l’hôpital. Les gens qui n’ont rien prévus et qui sont encore plus émerveillés par la naissance des enfants. Nous ne voulions pas trop savoir. Un bien ? Oui, sûrement. Je n’en savais rien mais j’étais nerveuse toute de même à l’idée de ne rien savoir. Je le regardais replacer sa trancher de concombre. Je ne bronchais pas pour un sous. Inspirant doucement en baissant aussitôt le regard vers l’écran de télévision dont une publicité de Veet s’affichait. Mince, j’avais envie de lui épiler les jambes maintenant mais mon esprit s’évadait. Ce n’était pas un sujet difficile pourtant avec les hormones ? Tout était difficile même de parler d’aller faire pipi car il faut se lever et ça c’est pénible. Je riais aussitôt, déconnectée de cette nervosité quand il me parlait du petit gars. Je tournais mon regard vers lui à nouveau. « Ça va l’égo ? », lui demandais-je avant de tourner le regard vers ses chevilles. « Car le type fort a juste à peine vaincu une tranche de concombre aujourd’hui ! », lui disais-je d’un ton taquin assez perceptible et le sourire montrait bien l’action de mes mots. Ce sourire sournois donc j’avais l’art par moment. Je le souriais doucement, haussant une épaule. « Non… Pas d’idées et c’est bizarre mais ça me rend nerveuse parfois et je n’ose pas en parler à Lee. J’ai l’impression qu’en voulant garder la surprise pour la naissance… Je n’aime pas assez les bébés ou que je leur fais défaut comme s’ils n’existaient pas encore par ce qu’ils ne sont pas nés mais ce sont déjà des êtres humains, juste ? Enfin je veux dire, ils respirent et vivent en moi mais ils sont déjà des personnes à part entière… », je grimaçais doucement à la réception d’un coup de pieds assez mal placé dans mon ventre. « … et des stars du football européen ! », grognais-je alors. « Est-ce que je suis une mauvaise mère en voulant garder ça jusqu’à leur naissance ? », demandais-je donc à celui qui était le plus proche d’un meilleur ami.

_________________

I've been looking so long at these pictures of you that i almost believe that they're real i've been living so long with my pictures of you that, i almost believe that the pictures are all i can feel. Remembering you quiet in the rain as i ran to your heart to be near and we kissed as the sky fell in holding you close how i always... Held close in your fear remembering you !
Revenir en haut Aller en bas
Derek D. Morrison
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Administratrice
► Mes messages : 1201
► La boite à cookies : 18408
► Date d'inscription : 20/01/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t2447-derek-l-homme-a-un-sup
le petit mot doux de Derek D. Morrison qui mange un cookie le Sam 21 Oct - 12:50 ► réponds-lui !

BLUE&DEREK
avec ou sans concombre


T'as l'air fin, avec tes tranches de concombres sur la gueule. Non mais t'imagine déjà la tête de tes hommes si tu faisais ça durant tes années de services. Bon, officiellement tu es toujours de service, toujours en action mais assigné à terre. Tu souris pourtant, quand tu l'entends rire à tes conneries. Tant mieux, après tout tu es là pour lui changer les idées et tant pis si tu dois avoir une crême a base d'avocat sur la gueule. Et puis, après t'as la peau toute douce alors c'est pas plus mal. Tu lui parles des bébés, de ces enfants qui naitront bientot et que tu as hate de rencontré tout de même. Parce que tu as beau etre une montagne de muscles, grogner et serrer du poing sur la table quand tu t'énerve, soulever des centaines de kilos, tu reste un homme sensible. et puis les bébés, c'est juste trop mignon, tu ne peux que craquer et devenir une vrai guimauve. « Ça va l’égo ? Car le type fort a juste à peine vaincu une tranche de concombre aujourd’hui ! » Tu ris, lui tirant la langue même si tu ne sais pas trop si elle te voit faire à cause des tranches de légumes sur tes yeux. « Non… Pas d’idées et c’est bizarre mais ça me rend nerveuse parfois et je n’ose pas en parler à Lee. (..) Enfin je veux dire, ils respirent et vivent en moi mais ils sont déjà des personnes à part entière… » Tu te redresses et tu retires les tranches de concombre que tu finis par manger. Parce que bon, c'est chiant ces trucs et qu'avec la creme d'avocat c'est pas mal. Tu l'as regarde alors, attendant qu'elle finisse. « … et des stars du football européen ! Est-ce que je suis une mauvaise mère en voulant garder ça jusqu’à leur naissance ? » Tu ricanes un peu, gentiment, tu ne veux pas te moquer. tu finis par quitter ton siege pour approcher d'elle et lui prendre la main. « ne dis pas d'idioties Blue ! tu seras une maman formidable, et tu es déjà une maman formidable. ce n'est pas mauvais que de vouloir garder la surprise. » Tu lui souris puis tu te lève, t'as vraiment l'air idiot avec ton visage recouvert de purée verdatre. « tu ne sais peut etre pas si c'est des filles ou garçons, mais tu les aimes ces bébés. alors t'en fais pas, ce n'est pas mal ou bizarre que de garder une part de mystére pour le venue. » tu te penche vers elle et embrasse ses cheveux. « alors no panic ! »




_________________
montagne de muscles.
underco.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
à la classe New Yorkaise apparement
le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui mange un cookie le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas

BLUE&DEREK ◘ avec ou sans concombre ?


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Défrisant Avec ou Sans soude ?
» Boulettes avec ou sans sauce
» Lasagnes aux aubergines avec ou sans viande
» TUTO pour faire une couche ou te1 sans surjetteuse
» Nettoyer grilles de four et BBQ sans efforts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-