Coffee ? Jesse

Partagez | .
 

Coffee ? Jesse


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Sterling K. Jones
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Mes messages : 67
► La boite à cookies : 1103
► Date d'inscription : 21/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Sterling K. Jones qui mange un cookie le Lun 4 Sep - 11:10 ► réponds-lui !


J’étais venue apporter un café à un des médecins de l’hôpital… Je suis sympa hein ? Oui, ça m’arrive de temps en temps. Il faut dire que cette femme s’est occupée de la mienne, y’a quelques temps, une petite opération banale et qui s’était bien passée. En tout cas, j’étais restée en contact avec cette femme, et j’avoue que… j’aime jouer avec elle. J’avais commencé par la remercier, lui proposer un verre pour vraiment lui montrer ma reconnaissance. Par la suite, elle avait voulu me revoir, j’ai fais semblant de culpabiliser un peu, mais d’accepter tout de même. Puis elle s’est sentie importante, elle a prit confiance, et depuis, on se voit régulièrement.

Oui, elle souhaite que je divorce, et je lui fais croire que moi aussi. Sauf qu’elle ne sait pas que ce n’est en aucun cas pour être avec elle, et encore moins que j’ai envie de divorcer. Je l’aime, ma femme. Plus de passion, c’est juste une amie, mais je l’aime, malgré tout. Le fait est qu’après avoir couché avec elle cette nuit, j’étais retournée chez moi, pour le réveil de ma femme. Une fois partie au boulot, j’ai tout de même un peu rangé la maison, suis pas un enculé à ce point là hein, je fais quelques devoirs d’homme et d’époux. Mais voilà, mon petit déjeuner, je suis parti le prendre à l’hôpital, avec cette fille. La pauvre, je lui donnais de l’espoir en même temps.. Tant pis.

Le café terminé, je l’ai quittée, errant par la suite dans les couloirs. Je ne sais pas trop pourquoi je ne suis pas tout de suite parti, mais j’avais eu envie de faire un tour, dans les différents service. J’avais envie de faire chier un peu mon monde, par exemple en faisant croire à la maternité que je pouvais être le potentiel père d’un des bébés, et que je voulais une analyse ADN. Honnêtement, j’aurais pu le faire. Mais j’ai été arrêté par un visage connu. Pourtant, j’étais un inconnu pour lui. Jesse. C’était bien mon frère qui était dans cette salle d’attente, la tête dans les mains. J’arrivais pas a voir son visage, mais je savais que c’était lui.

Que faire ? J’allais pas arriver comme ça, d’un coup, en lui disant qui j’étais, alors qu’il n’avait jamais vu ma tête. Mais bon.. c’était plus fort que moi, j’avais envie d’aller le voir, de savoir ce qui lui arrivait, et puis… on verra bien. Je me suis approché, mais au final, j’ai tourné les talons, allant jusqu’à la machine à café. J’en ai pris deux, j’espérais qu’il en boive. Bon, tant pis, je prend aussi un chocolat. J’ai l’air juste con, avec mes trois gobelets, alors que je suis tout seul. Du coup, je vais m’assoir à côté de lui, et pose les cafés sur la table ou se trouvent les magazines normalement.

« - Un café ? Chocolat ? »


Je lui montre les gobelets, avant de regarder autour de moi. Okey, c’était vraiment délicat…

« - J’espère que c’est pas trop grave… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jesse A. Jones
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Un chat appelé Fripon.
► Mes messages : 715
► La boite à cookies : 10418
► Date d'inscription : 10/02/2017
► Date de naissance : 29/08/1988
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Jesse A. Jones qui mange un cookie le Mer 18 Oct - 15:00 ► réponds-lui !

Jesse ne se souvenait plus très bien de la dernière fois où il avait fermé les yeux pour se reposer. Etait-ce la veille ?! Ou le jour d'avant ?! Il ne savait plus très bien. Il avait perdu la notion du temps. Il avait été de garde à la caserne, puis il était rentré chez lui auprès de Sky. Ils étaient tous les deux et puis d'un coup, tout avait basculé. Les urgences, les infirmières, les médecins... Tout le monde affichait un air compatissant en le regardant mais qui pouvait comprendre ?! Sa femme était dans le coma. Dans le coma !!! Sa leucémie était en train de la tuer. Le médecin lui avait parlé d'un donneur potentiel mais il n'en savait pas plus pour le moment. Les infirmières lui avait dit d'aller se reposer, de manger un peu, mais il en était bien incapable. S'il s'était écouté, jamais il n'aurait lâché la main de sa femme. C'était sans compter sur le regard à la fois sévère et maternel que lui avait jeté une aide-soignante d'un certain âge. S'il ne s'était pas décidé à quitter la chambre, il était persuadé qu'elle l'aurait aidé en le tirant par une oreille. Si si, je vous assure ! Cependant, la seule destination qu'il avait réussi à atteindre était la salle d'attente la plus proche. Totalement vidé et perdu, il s'était écroulé sur le siège le plus proche. Comment avaient-ils pu en arriver là ?! Chaque partie de son corps tremblait de peur. Il ne voulait pas perdre celle qu'il aimait. Certes leur relation était récente mais les sentiments qu'ils avaient l'un pour l'autre étaient aussi réels que forts. Ils ne pouvaient pas être ainsi séparés alors qu'ils commençaient à peine à découvrir la vie à deux. C'était impossible. Au fond de lui, Jesse pensa à Roméo et Juliette. Oh combien il les comprenait ses deux là à présent... Toute sa vie il avait trouvé ça totalement idiot. A présent, il ne savait plus comment il réagirait si sa femme venait à l'abandonner. Lui qui avait peur de s'attacher à quelqu'un à cause des risques de son métier, jamais il n'aurait pu imaginer vivre la situation inverse. Le visage enfoui dans ses mains, il sentait ses yeux le bruler de fatigue. Malheureusement, il savait qu'il serait incapable de fermer l'oeil. Et puis il entendit une voix près de lui. Se redressant, il posa son regard sur un homme assis à côté de lui. Ils devaient avoir à peu près le même âge. Venait-il de lui proposer à boire ?! Mais pourquoi ?! Se fichant bien de la réponse au final, le jeune pompier répondit simplement : « C'est gentil merci, mais je crois que je ne pourrais rien avaler pour l'instant... » A quand remontait son dernier repas ?! Il aurait été bien incapable de le dire à vrai dire. Mais peu importe. Après avoir observé l'inconnu un court instant, il reporta le regard devant lui. « Ma... femme... est dans le coma. Une leucémie. Elle a besoin d'une greffe... » Que dire de plus ?! C'était un bon résumé au final. Bien qu'il soit totalement abattu par sa propre situation, il ajouta tout de même : « Et vous ?! Pourquoi êtes vous là ?! » En général, on n'était pas dans un hôpital pour son plaisir. En général...
Revenir en haut Aller en bas
 

Coffee ? Jesse


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jesse : le chien qui vous aide à domicile
» (m/libre) JESSE LEE SOFFER
» (M) Jesse Lee Soffer - My collegue and best friend!
» (M/LIBRE) JESSE LEE SOFFER.
» Craquage 2ème partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-