JESSE&SKY ⬗ It was only a smile but my heart it went wild I wasn't expecting that Just a delicate kiss, anyone could've missed I wasn't expecting that !

Partagez | .

JESSE&SKY ⬗ It was only a smile but my heart it went wild I wasn't expecting that Just a delicate kiss, anyone could've missed I wasn't expecting that !


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan :: Le quartier de Greenwich Village
Sky K. McPreston-Jones
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Fondatrice
► Ami à poil : Je viens d'adopter un chat abandonné, Window ! Noire à reflets brun, une vraie perle !
► Mes messages : 1662
► La boite à cookies : 23211
► Date d'inscription : 24/04/2017
► Date de naissance : 10/01/1989
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur
le petit mot doux de Sky K. McPreston-Jones qui mange un cookie le Sam 2 Sep - 21:55 ► réponds-lui !

Tout tourne mal. Tout tourne bien. Un jour, ça va et l’autre ça va mal. Il est un fait que rien ne se passe vraiment bien dans ma vie alors que pourtant, je devrais. J’avais autant de choses positives autour de moi que négatives en ce moment. Ma tête tournait, mon cœur saignait. Ma tête heureuse et mon cœur était rempli. Cela faisait bientôt un mois que j’étais mariée et je me demandais encore que diable avais-je mérité pour que tout balance aussi vite. Oui, en ce moment… je n’en pouvais plus. J’étais épuisée. Je n’avais pas d’appétit. J’étais triste. Je n’arrivais pas à dormir. J’avais la tête qui tournait pour tout, pour rien. Je saignais du nez. Je vomissais pratiquement tout ce que j’avalais. J’allais mal. Mais attention, je ne montrais rien. Me cachant comme un enfant ? Pas vraiment. Je ne voulais pas accabler les autres. Ellie. Jesse. Mon père. Parlons de lui ? Depuis hier, il ne m’aidait pas. Sa crise existentielle où je ne sais quoi ? Cela me mettait à mal. Ça, on pouvait le voir. Tout se décuplait. Comme une fatigue en plus. Accablée. Moi. Je l’étais. Je n’avais pas vraiment mangée depuis hier après-midi. Tout ce que j’avais repartait aussitôt dans les toilettes. Désolée, je manque de classe mais je n’ai pas vraiment de classe. Blanche. Pâte. Mon visage était masqué par un peu de fond de teint mais le mascara n’était pas waterproof. Il y avait bien des marques de larmes alors que je sentais encore l’une d’elle couler le long de ma joue. La porte claquait par contre. Installée dans le canapé, je me recroquevillais. Personne ne recevait mon message enfin… par personne, je veux dire : lui. Pas mon mari qui ouvre la porte et me dérobe un sourire. Non. Pas lui. Je ne me relevais pas car j’avais la tête qui allait encore tourner. Je ne voulais pas me sentir mal devant lui. Cette maladie me tue. Je ne le dis pas. Je n’en parle pas. J’esquive. Ils doivent le savoir, je le sais pourtant il n’y avait qu’une seule personne à qui j’avais osé parler de mon état actuel. Charlie. Lui faisait le mort. Il faisait n’importe quoi. Il faisait le con. J’en étais au stade de l’épuisement plus que de l’inquiétude. J’avais besoin qu’il soit là. J’avais besoin qu’ils soient tous là. J’avais peur surtout. Tellement peur. J’avais peur d’être abandonnée encore. Savait-il que j’avais failli être adoptée avant que la leucémie ne se déclare pour être remise à l’adoption comme un jouet qui ne fonctionne pas ? Une vulgaire machine en panne. Moi, je le savais même si je n’en gardais pas de souvenir. Je savais que personne ne voulait qu’une personne malade. Je me demandais encore pourquoi Jesse restait avec moi. J’effaçais donc ces larmes après lui avoir souri. « Tu sens bon ! », disais-je d’un ton moqueur et riant doucement. Le cœur n’y était pas mais j’essayais. Je ne voulais pas qu’il ne pense qu’à la maladie dans le fond. Je n’étais pas stupide, il faisait le fort mais il ne l’était pas. Je savais faire la différence depuis toute petite. Je n’avais connu que ces sentiments bien trop souvent avec le cercle hospitalier. Je pouvais reconnaitre ça. Je penchais la tête en tapotant sur le canapé en lui souriant.

_________________

Handle bars, and then I let go, let go for anyone ! Take me in, and throw out my heart and get a new one, next thing we're touching. You look at me it's like you hit me with lightning ! Oh, everybody's starry eyed and everybody goes and my body goes ! So we burst into colors, colors and carousels, fall head first like paper planes in playground games. Next thing we're touching, You look at me it's like you hit me with lightning…
Revenir en haut Aller en bas
Jesse A. Jones
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
► Ami à poil : Un chat appelé Fripon.
► Mes messages : 719
► La boite à cookies : 10502
► Date d'inscription : 10/02/2017
► Date de naissance : 29/08/1988
Voir le profil de l'utilisateur
le petit mot doux de Jesse A. Jones qui mange un cookie le Mer 18 Oct - 14:25 ► réponds-lui !

C'était étrange comme la vie pouvait passer du rêve au cauchemar en l'espace de quelques secondes. Jesse en avait fait l'amer expérience quelques jours plus tôt. Sky lui avait annoncé être de nouveau malade. Sa leucémie. Quand il l'avait épousé il connaissait son passé... Mais comment aurait-il pu deviner qu'il resurgirait aussi brusquement ?! Et quand bien même il l'aurait su, il aimait sa femme. Il en était tombé amoureux peu de temps après l'avoir rencontré. Même s'il le voulait, jamais il n'aurait pu la laisser seule dans cette situation. Il se devait d'être là pour l'aider, pour veiller sur elle, pour la soutenir. N'était-ce pas là le rôle d'un mari ?! Cependant la difficulté relevait dans le fait de paraitre fort alors qu'intérieurement, il était dévasté. Il ne voulait pas la perdre. Il ne POUVAIT pas la perdre. Pas maintenant. Pas si tôt. Ils avaient une vie à construire ensemble. Et puis Sky était si jeune... Pourquoi n'aurait-elle pas le droit de profiter de son existence ?! La vie pouvait être vraiment injuste parfois. Un seul regard posé sur la jeune femme suffisait à s'en convaincre. Jesse n'aimait pas la voir ainsi en rentrant chez lui. Bien qu'elle tentait de le cacher, elle était mal, cela se voyait. S'il avait pu prendre sa douleur, il l'aurait fait. Malheureusement, c'était impossible. Au lieu de ça, il se contenta de lui adresser un mince sourire. Des larmes avaient coulé le long de ses joues. Pour Jesse elles avaient l'effet d'un poignard en plein coeur. La pire des choses dans ces cas là, c'était de se sentir impuissant. Et c'était exactement ce qu'il ressentait depuis qu'elle lui avait dit la vérité. Malgré tout, il tenta de cacher ses émotions en laissant échapper un petit rire. « Merci ! J'ai acheté un nouveau parfum, content qu'il te plaise... » Au moins il ne lui donnait pas envie de vomir, c'était déjà ça. Il savait qu'on pouvait être très sensible aux odeurs lorsqu'on était malade. Silencieusement, il alla s'installer sur le canapé à l'endroit qu'elle lui indiquait, puis il l'aida à venir poser sa tête sur ses genoux. Délicatement, il se mit à passer ses mains dans ses cheveux. « Tu as besoin de quelque chose ?! Tu sais que tu peux tout me demander... » Etre présent, voilà bien une chose qu'il était en capacité de faire. Il avait toujours été attentionné avec ses proches et il comptait bien l'être plus que jamais avec sa femme.
Revenir en haut Aller en bas

JESSE&SKY ⬗ It was only a smile but my heart it went wild I wasn't expecting that Just a delicate kiss, anyone could've missed I wasn't expecting that !


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-