Holy water cannot help you now - Chloé & Ian

Partagez | .
 

Holy water cannot help you now - Chloé & Ian


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Chloé Andersen
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Un chien
► Mes messages : 27
► La boite à cookies : 509
► Date d'inscription : 28/08/2017
► Date de naissance : 19/10/1997
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Chloé Andersen qui mange un cookie le Mer 30 Aoû - 21:22 ► réponds-lui !

C'était un pur hasard pourtant elle avait l'impression que le destin les avait réunis pour une bonne raison. Elle le pressentait. Chloé était une personne intuitive et ce genre de pressentiment régissait sa vie. Elle avait ce genre de pressentiment lors d'une enquête. Cette sensation de picotement dans les reins, enflammant ses sens? Cet homme en face d'elle, semblait être là et autre part. Un OVNI. Un homme intéressant selon elle. Il était rare voir exceptionnel qu'elle emmène un homme dans un café. Chloé n'était pas le genre de fille à attendre l'amour, elle voulait vivre sa vie, indépendante et fière. L'amour, c'était pour les faibles. Elle avait passé son enfance à attendre l'amour et de l'attention. Pour elle, c'était l'amour d'une famille le plus important et elle avait manqué de cela. Elle n'avait jamais eu d'amour ni d'attention dans les foyers où elle avait été. De foyer d'accueil à foyer d'accueil , elle avait perdu l'espoir d'être un jour dans une famille aimante. Perdant l'espoir d'être aimé un jour.  L'amour, c'était pour les chanceux et elle était une malchanceuse. Malchanceuse depuis sa naissance, depuis avant même qu'elle naisse. Enfant, elle rêvait que sa mère revient la chercher, s'excuser pour l'emmener dans un meilleur endroit, là où elle serait aimé. Puis, elle avait grandi, les jours, les années passèrent sans que rien ne changeait pour elle. Elle n'avait jamais été choisi pour être adopté et à partir d'un certain âge, les gens cessaient de les regarder. Passant devant eux comme si ils n'étaient rien. Et, ils étaient rien. Rien que des pupilles de l'état, que des gamins à problèmes. Ils souffraient de ne pas avoir des enfants, mais savaient-ils la souffrance que ce genre d'enfants devait subir. Etre seul, sans berceuse, sans parent. Sans rien. Ils n'étaient que de l'argent, des pupilles de l'état, des boulets. Vêtue d'un legging qui moulait ses jambes sculptés et d'un débardeur qui mettait en valeur sa poitrine et ses abdos.  Elle n'avait jamais été une fille grosse et pourtant qu'elle était gourmande. Elle ne se privait pas. Ses cheveux châtains presque bruns retenus en une queue de cheval. Elle avait tout l'air d'une sportive qui adorait se faire belle. Ses yeux d'un joli noisette vert étaient discrètement maquillés par du crayon noir.

Observant l'homme en face d'elle. Une peau halée, des cheveux noirs de jais, une barbe de trois jours, et des yeux brun pétillant de malice. Il avait un sourire enjoué comme si elle venait de lui raconter la meilleure blague du monde. Chloé venait de le rencontrer mais pourtant elle sentait qu'ils allaient bien s'entendre. Elle sortait d'une réunion de bénévole pour les alcooliques anonymes et lui d'un cour sur la gestion de la colère. Peut-être qu'elle devrait suivre ce cours aussi ? Il fallait la comprendre, elle avait beau avoir le coeur sur la main, elle avait la rage au ventre depuis qu'elle avait compris que ce n'était pas normal de ne pas avoir de parents en rentrant à la maison. Cette rage quand elle avait su qu'elle n'aurait jamais de maisons propre à elle, de l'amour, de l'attention, et une belle chambre rien que pour elle. Personne ne s'était jamais battue pour elle. Elle avait toujours dû se battre pour elle, ne jamais compter sur quelqu'un d'autre qu'elle-même. Alors, elle était devenue impulsive.  Peut-être qu'elle devrait le prendre après tout, elle avait le sang chaud. Elle lui offrit un sourire tandis que la serveuse leur amena un café chaud. Un chocolat chaud avec de la cannelle pour elle, elle adorait cela, c'était son petit faible avec un cinnamon roll devant elle.

-Alors qu'est-ce que tu as fais pour suivre une telle thérapie ? Est-ce que tu deviens  Hulk quand tu te mets en colère ? Demanda-t-elle en regardant son chocolat chaud nappé de caramel et de cannelle qu'elle adorait tant.

Chloé lui souriait. Elle se demandait vraiment ce qu'il faisait dedans, il n'avait pas l'air si violent que ça. Bien qu'elle sait que les apparences sont trompeuses.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ian G. Harving
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Un chat tigré du nom de Tigre
► Mes messages : 268
► La boite à cookies : 4639
► Date d'inscription : 06/02/2017
► Date de naissance : 15/07/1984
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t464-gods-and-monsters-


le petit mot doux de Ian G. Harving qui mange un cookie le Sam 9 Sep - 23:36 ► réponds-lui !




 HOLY WATER CANNOT HELP YOU NOW
Ian & Chloé
Tout le monde parle et parle encore ! Bordel mais ils peuvent pas se la fermer ? Leur conneries m'endors moi et c'est lorsque je glisse peu à peu de mon siège à moitié dans le monde des vivants et celui de Morphée que l'organisateur me demande à moi de prendre la parole. Je fais signe que non c'est pas la peine, mais le con insiste pour que je parle quand même alors je me lance sans retenue aucune : "Non mais c'est quoi le problème de ce monde hein ? Depuis quand frapper sur une voiture avec une batte signifie qu'on a des problèmes de gestion de la colère ? Franchement je suis calme ! Je suis même super Zen ! Mon plus gros problème c'est le connard de flic qui veut me foutre un putain de PV car j'ai dépassé mon temps de 3 putains de secondes ! Je lui ai montré que j'étais pasteur, il s'est marrer l'enfoiré et vous savez ce qu'il m'a dit ce petit con ? Que si je priais assez fort dieu fera peut être en sorte que le département fasse sauter mon amande ! Alors ouais, OUAIS J'AI PERDU MON SANG FROID ! Mais faut me comprendre ! Je suis sous tension permanente dans mon boulot, dans ma vie perso aussi alors quand un enfoiré de putain de flic me prend de haut comme ça ben oui, je pète sa putain de bagnole ! Et le pire dans tout ça vous savez ce que c'est ? Ben j'ai péter ma batte ! J'adorais cette batte je vous jure ! Et voilà pourquoi je suis ici..." Après ma tirade je me rassois et dieu soit loué je vois que mon heure de supplice est finie. L'organisateur de la réunion souhaiterai me parler, mais je m’éclipse en vitesse en lui montrant ma montre et lui disant en passant la porte : "Désolé, je dois préparer la messe de demain il faut que j'y aille !" Tu parles ouais ! Ce qu'il me faut c'est surtout un verre pour décompresser !

Je sors comme une fusée de la salle et là, je vois sortir une vraie bombe atomique de la salle d'à coté. Je lis le panneau "Alcoolique Anonymes" au dessus la porte et je me dis que oui, là j'aurais effectivement ma place, mais un cours de la gestion de la colère ça non ! Je l'aborde et de fil en aiguille, nous voilà assis ensembles dans un bar de Manhattan. Elle me regarde comme si j'étais la plus belle friandise du bar et de mon coté j'en fais autant avec elle. C'est une superbe brune aux yeux Hazel, avec une bouche bien formée et un corps à tomber raide ! Et là, elle me sort une blague à propos de ma gestion de la colère en me demandant si je deviens Hulk lorsque je perds mon sang froid. "Non, non rien de tout ça. Moi je suis super Zen. Regardez moi j'ai l'air d'un type qui a des soucis de tempérament ? Je suis tranquille au bar avec une belle femme et tout va pour le mieux. Et vous alors les Alcooliques Anonymes c'est ça ? C'est assez ironique de vous voir assise au bar après une réunion."  Alors que la serveuse lui apporte son chocolat chaud cannelle et à moi un whisky, je continue de l'observer. Ben oui, j'ai vous ai dit plus haut que j'avais besoin d'un verre non ? Et puis moi l'alcool ça me détend !  

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chloé Andersen
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Un chien
► Mes messages : 27
► La boite à cookies : 509
► Date d'inscription : 28/08/2017
► Date de naissance : 19/10/1997
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Chloé Andersen qui mange un cookie le Lun 18 Sep - 15:23 ► réponds-lui !

Chloé n'était pas du genre à être une fille simple. Elle n'était pas le genre de fille à faire la cuisine, et à attendre que son charmant mari passe la porte pour l'embrasser avec amour. Elle ne serait pas le genre de mère à s'occuper uniquement de ses enfants. Elle n'était pas ce genre de femme. Malgré son doux prénom représentant la douceur incarnée, Chloé était cependant une femme bagarreuse  et indépendante. Elle était celle qui était prête à faire une bêtise, à travailler pour gagner sa vie. Pour les enfants, c'était une toute autre histoire. Elle ne se sentait pas   prête à être mère. Il fallait la comprendre, elle n'avait jamais eu de parents, de mères. Passant de foyer d'accueil à foyer d'accueil, de famille en famille sans jamais rester. Elle n'était que du vent pour eux, un léger souffle, un passage, une passade. Un petit moment dans leur vie. Elle avait disparu aussi vite qu'elle était venue. Hélas, tous les bébés qui n'étaient pas adoptés finissaient par rentrer dans ce qu'ils appellent le système. Famille d'accueil en famille d'accueil, la plupart du temps, ils étaient surpeuplés dedans, invisibles. Ils étaient là parce que ses personnes voulaient l'argent de l'Etat. Ils n'étaient que des billets en plus dans leur portefeuille, c'était tout. Et dès que l'argent devenait insuffisant pour qu'ils s'occupent d'eux, ils mouvaient vers une autre famille d'accueil cupides et qui se fichaient d'eux. Hélas, Chloé était parmi ses enfants et rares s'en sortaient adoptés. Il y en avait mais trop peu en rapport des enfants qui ne l'étaient pas. Elle se demandait souvent qui étaient ces parents et pourquoi ils l'avaient abandonné. Elle aurait aimé savoir qu'ils étaient et au fond, elle était devenue détective pour savoir où ils étaient pour rendre ses comptes avec eux.

Elle eut un petit rire en l'écoutant parler. Cela la faisait rire de l'entendre parler ainsi. Zen, il ne l'était pas. Mais elle savait ce que c'était d'avoir de la colère au ventre. Cette rage au bide qui la maintenait en vie. Elle lui offrit un sourire éclatant tout en buvant une tasse de son chocolat chaud avec un peu de cannelle, son péché mignon. La première fois qu'elle avait goûté cette boisson chaude, elle avait 10 ans et elle était dans une famille d'accueil et elle était rentrée en pleurs parce qu'une de ses camarades de classe lui avaient sorti des méchancetés et que c'était pour ça que ses parents n'avaient pas voulu d'elle. Une jeune fille tout comme elle lui avait fait un chocolat chaud pour la réconforter. L'odeur chocolaté la calmait, l'apaisait, la réconfortait.

- Dommage, je suis fan de Hulk, il est mignon, je trouve. Je n'ai pas dis que tu étais un fou furieux. Mais si tu es dans cette thérapie de la gestion de colère, tu as dû faire quelque chose, quoi dont ? Demanda-t-elle amusée.

Elle se mordit la lèvre en l'écoutant prononcer alcooliques anonymes et bars. Elle a été mais elle ne l'était plus maintenant à cause de ses bêtises.

-Hum, je suis bénévole aux alcooliques anonymes, je viens quand j'ai le temps à dire vrai, mais je l'ai été, je ne le suis plus maintenant, peut-être devrais-je suivre la même thérapie que toi ? S'enquit-elle amusée.

Elle ne voulait pas tiquer à ses propos mais ils avaient l'air bien malin ensemble, tous les deux complètements pétés de la tête.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ian G. Harving
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Un chat tigré du nom de Tigre
► Mes messages : 268
► La boite à cookies : 4639
► Date d'inscription : 06/02/2017
► Date de naissance : 15/07/1984
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t464-gods-and-monsters-


le petit mot doux de Ian G. Harving qui mange un cookie le Sam 30 Sep - 19:10 ► réponds-lui !




 HOLY WATER CANNOT HELP YOU NOW
Ian & Chloé
Cette fille est vraiment très très belle. Franchement, je vous avoue que lorsque'on m'a foutu dans ce truc de cours de gestion de la colère, je l'avais mais alors vraiment mauvaise ! Je pensais vraiment avoir la poisse en entrant dans cette thérapie de damnés ! Mais lorsque je suis sortie, là c'est comme ci mon ange gardien me redonner une dose de chance puisque je suis tombé tout droit sur cette superbe brune. Elle rit en m'écoutant parler. C'est bon signe si je la fait rire. Puis elle me dit qu'elle aime beaucoup Hulk et qu'elle le trouve vraiment mignon. Si c'est les peaux vertes qu'elle aime, elle sera servis si elle me voit prendre une cuite ! Il parait qu'une fois, j'avais tellement bu que mon teint et passé de mon superbe teint halé naturel à un vert pomme pourrie... Je crois que je devrais éviter d'ajouter ce détail... Puis elle ajoute que si je suis dans cette thérapie c'est surement que j'ai dû avoir un soucis. Je me racle alors la gorge en passant une main dans barbe puis je lui dit en souriant en coin : "Ben en fait, ouais j'ai fait un truc... Disons que les flics et moi on ne s'entend peut être pas très bien. Mais pour ma défense, le connard à qui j'ai péter la bagnole était vraiment un putain d'enfoiré ! Non seulement il m'a prit de haut, mais en plus il s'est foutu de moi car je suis pasteur ! Faut tout même me comprendre, je veux bien respecter les forces de l'ordres mais y a des trucs qui passent pas parfois et le manque de respect, ça j'en caisse pas !"

Alors qu'elle m'écoute, la belle brune se mord la lèvre et je trouve ce geste terriblement sexy ! Je ne me pas m'empêcher de sourire en fixant les deux petits bouts de chair rosées que j'ai une envie folle de goûter. Ian, Ian, calme toi ! Tu ne sais même pas son nom à cette femme ! Alors que mes pensées divagues, la belle m'avoue qu'elle est bénévole aux alcooliques anonymes. Et merde ! Non c'est pas possible ! J'ai la poisse ou quoi moi ? Touchant la flasque de whisky dans ma poche, je me racle à nouveau la gorge un peu gêné, puis je me reprends en buvant une petite gorgée de mon verre de Whisky et j'ajoute : "J'espère que ça te gêne pas que je bois un whisky face à toi ? Je suis Ian Harving et toi ?" J'ignore se qu'elle va bien pouvoir penser de mes sales habitudes d'alcooliques par la suite, mais pour l'heure, je vais simplement profiter de ma soirée avec elle et laisser venir tranquillement les choses. Je sors à présent mon paquet de clope, je m'en sors une et je l'allume. Je sens que la soirée va être des plus intéressante.   

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chloé Andersen
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Un chien
► Mes messages : 27
► La boite à cookies : 509
► Date d'inscription : 28/08/2017
► Date de naissance : 19/10/1997
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Chloé Andersen qui mange un cookie le Jeu 5 Oct - 10:13 ► réponds-lui !

Chloé écoutait Ian parler, cela semblait lui faire du bien de se décharger quelque peu de ce malheureux accident mais surtout elle avait envie de rire face à sa déclaration. Cet homme était trop fort, par colère, il avait pété une voiture parce qu'il était en colère. Ils étaient faits pour s'entendre après tout, elle était un peu près pareille. Elle adorait s'éclater et sortir sa colère quand elle avait envie de le faire. Sortir un gros ras-de-bol quand elle le voulait. Ouvrir sa bouche pour se décharger. Il n'était pas bon de garder la colère en soit. Elle créait des tas de problèmes mentaux à son avis. La plupart des gens en psychiatrie avait de la colère en eux, une colère qui les rongeait et qui n'arrivait pas à sortir tant elle s'était ancrée en eux. Elle avait fait des études de psychologue après tout, et la plupart des cas qu'elle avait eu à soigner, c'était soit de la profonde colère transformée en une tristesse ou une dépression sévère. Pour Chloé, la colère devait être évacuée soit par la violence verbale ou physique. Bien sûr, elle n'encourageait pas les bagarres mais elle ne les condamnait pas non plus. Il fallait prendre les choses au cas par cas. Jeter un objet, détruire une voiture. Oui, c'était la clé pour réussir à ne pas tomber en dépression ou devenir instable psychologiquement au point que votre famille vous interne en psychiatrie. Elle ne put s'empêcher plus longtemps avant d'éclater de rire face à son histoire. Elle adorait les types excentriques, avec eux, elle ne s'ennuyait jamais et lui était un très bel homme.

- Un vrai petit Hulk, s'enquit-elle taquine avant de lui planter un bisous sur sa joue mal rasée. Vous avez raison parfois je trouve qu'il y a de l'abus chez les forces de l'ordre, ajouta-t-elle en lui donnant raison.

Elle vint à lui expliquer qu'elle était bénévoles aux alcooliques anonymes. Il semblait perplexe. Il semblait être un amoureux de l'alcool, au point d'en boire jusqu'à ce qu'il oublie son propre prénom. Chloé était une femme observatrice, de par ses diplômes, et son métier. Elle était une détective. Non pas comme Sherlock Holmes. Elle aurait aimé être lui mais elle était une assez bonne observatrice pour voir qu'il adorait l'alcool et qu'il ne semblait pas prête à s'arrêter.

-Chloé Andersen et non cela ne me dérange pas du tout, vraiment pas. Tu es majeur et sans doute vacciné, alors tu fais ce que tu veux non ? Déclara-t-elle. Je suis aussi une amoureuse de l'alcool mais j'ai décidé d'arrêter avant que je parte en cacahuète. J'arrivais parfois à ne pas rentrer chez moi et dormir à même le sol du bar en pensant que c'était mon lit, et le torchon sale, ma couette, bref, j'ai eu assez de volonté pour prendre la décision d'arrêter avant que cela ne devienne trop dangereux, sans cela, j'aurais continué, j'aime trop l'alcool et les fêtes pour ça, ajouta-t-elle avec un petit sourire.

Elle voulait l'embrasser, lui prouver qu'elle s'en fichait. Elle se mordait la lèvre inférieure, se retenant de le faire tout en posant une main sur son épaule assez sculpté d'après ce qu'elle sentait. Elle voulait qu'il fasse le premier pas, être sûre qu'il s'intéresse à elle, bien que le regard qu'il lui lançait, lui prouvait le contraire mais Chloé n'avait pas envie de se faire passer pour une allumeuse. Vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?



le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui mange un cookie le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas
 

Holy water cannot help you now - Chloé & Ian


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eau d'arbre à thé (Tea Tree Water)
» Brooke Fraser - Something In The Water
» MAC and Chen Man Love & Water
» Eau à Rome (Eau-Roma Water)
» Wilfrid est devenu Chloé et veut rester l'époux de Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-