procès de mr. enfoiré + SKY&CO

Partagez | .
 

procès de mr. enfoiré + SKY&CO


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
avatar
Ellie Garroway
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Mes messages : 2400
► La boite à cookies : 30497
► Date d'inscription : 16/05/2017
► Date de naissance : 04/07/1989
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t1859-ellie-titre-com
Administratrice

Administratrice
le petit mot doux de Ellie Garroway qui mange un cookie le Jeu 17 Aoû - 10:30 ► réponds-lui !

procès de
Mr. Enfoiré

il faut qu'il crève la bouche ouverte et sodomisé par une batte de baseball !


C'est la merde. Ouai, la grosse merde ! Il est actuellement plus de 15h et tu es assise sur un banc pour soutenir ta meilleure amie. Aujourd'hui est un jour particulier pour elle, comme pour toi mais pour tes raisons bien différente. Elle doit témoigner contre Carl, ce type pourri jusqu'à la moelle osseuse qui a traumatisé la fille la plus adorable du monde. Non mais sérieusement, tu grognes dès que tu le vois, parce que t'as juste envie de lui foutre ton poing dans la tronche et ça te soulagerais surement. Mais non, tu prends sur toi parce que ta meilleure amie a besoin de ton soutient surtout depuis ce que vous venez d'apprendre. Mais ce n'est pas le moment de parler de ça, ou même d'y penser. Quand le juge entre, vous vous levez, et enfin le procès commence. Tu reste silencieuse, jetant un coup d'oeil autour de toi. Tu y vois Sofia, présente pour sa tante, mais surtout, tu espère ne pas croiser le regard de Charlie, parce que c'est pas le moment de régler vos comptes. Pour le moment tu oublies juste ce test de grossesse positif, tu oublies les messages échangés, tu veux juste tout oublier pour quelques heures le temps de soutenir ta meilleure amie. Tu soupire, discrétement, alors que le procès se déroule sous vos yeux, tu veux juste que ce type soit enfermé. Tu ne dis rien, non, tu es sage, surement bien trop calme pour les gens qui te connaissent. Quand finalement c'est à Sky d'intervenir, tu lui souris, inclinant la tête pour lui faire comprendre qu'elle a tout ton soutient, toute ta force possible. Vous réglerez vos comptes plus tard en ce qui concerne ce bébé, si jamais elle doit te hair tu voudrais qu'elle le fasse après, histoire de pouvoir la soutenir. Quand elle a du mal, tu lui souris, quand elle a les larmes, tu lui souris pour qu'elle sache qu'elle n'est pas seule, tout comme son mari et là, ses amis également.

Tout finis par passer assez vite et l'audiance est levée, attendant le verdict final. Tu finis par te relever et tu sors de la salle en attendant ton amie, mais tu t'assied sur un banc, le temps qu'elle sort. Et puis, elle va surement aller voir son mari de toute façon, tu ne veux pas t'imposer, tu ne veux pas créer de probleme plus qu'il n'y en a actuellement. Tu espère juste que Charlie comprendra que ce n'est ni le lieu ni le moment pour parler de vos problemes. de ce qui se passe actuellement au creux de ton ventre. Quand finalement tu vois une ouverture, tu te redresse pour venir embrasser la joue de Sky « tu as été forte, j'suis fière de toi » Tu lui souris en reposant un baiser sur sa tempe. Tu souris a Jesse également, présent évidement.



Citation :
si vous voulez participer il n'y a aucun probleme, le sujet ne risque pas d'être très long cependant. pour votre premier post, on part du principe que le procès est en cours -et que Sky témoigne donc- avant de sortir.
@a. charlie mcpreston @sky k. mcpreston-jones @jesse a. jones @Charlie E. Harper @cam wheeler @riley a. marshall @paris Pajczer

_________________


charlie&ellie Comme si l'on pouvait arrêter le temps Et faire qu'un instant dure éternellement Comme ces montagnes de fer Ou l'éclat d'un diamant Juste une photo de toi et moi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sky K. McPreston-Jones
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Je viens d'adopter un chat abandonné, Window ! Noire à reflets brun, une vraie perle !
► Mes messages : 1654
► La boite à cookies : 23070
► Date d'inscription : 24/04/2017
► Date de naissance : 10/01/1989
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice

Fondatrice
le petit mot doux de Sky K. McPreston-Jones qui mange un cookie le Jeu 17 Aoû - 14:31 ► réponds-lui !

Le tribunal. Voulais-je être là ? Pas du tout. Loin de là. Je voulais être sur une île paradisiaque avec un cocktail à la main et un petit parasol dans le verre. Je voulais être en bikini. Je voulais être au dos d’une licorne. Je voulais être partout mais surtout ailleurs. Je ne voulais pas être là. Alors qu’on me disait de jurer et dire la vérité, je faisais le petit truc classique qu’on fait à la barre. Normal quoi. Je jurais de dire la vérité, rien que la vérité votre honneur. C’était peut-être ce qui était le plus facile à dire pour moi en ce moment. Je savais vraiment que le reste serait réellement plus difficile à extirper de mes lèvres. L’avocat face à moi était celui contre Carl dans un premier temps. Il approchait, il se levait. Il me regardait avec sérieux. Un sourire tout de même. Je me mettais à l’aise. Ma robe rouge tombait sur mes cuisses. Je ne savais où mettre mes mains. Je regardais Jesse, Ellie, tout le monde… même Charlie. Alors lui. Je ne lui avais pas adressé un seul mot depuis que je l’avais vu. Pas un seul. Non, j’étais… enfin voila. Il a réussi à mettre enceinte Ellie et en plus : nous sommes des malédictions. Charmant. Vous avez vécu combien de temps dans cette famille ? « 14 mois à peu près… » Le rapport dit qu’au début, c’était léger que voulez-vous dire par léger ?, je me crispais aussitôt. Je posais mon regard sur lui ensuite sur Ellie. La pauvre, j’avais besoin de courage et elle, elle était paniquée pour sa grossesse du coup, je regardais Jesse. Mais non. Je ne pouvais pas dire tout cela devant lui. Je serrais ma main, jouant avec mon alliance sous le barreau.  « Ses mains… elles allaient un peu où il le voulait. Au début, je le repoussais mais il faisait preuve de violence. J’avais peur, j’ai rapidement compris qu’il valait mieux que cela soit moi que cette petite qu’ils avaient aussi sous leur toit. Eliza. Je lui montrais que je n’aimais pas ça, il le voyait mais je savais que je n’étais rien du tout comparé à lui.», répondis-je d’une voix fluette. Je ne baissais pour autant pas le regard, je regardais même Carl sur le coup. Quand est-ce que cela a dérapé ?, je fronçais les sourcils en haussant les épaules. « Un mardi à 17 heures, le 23 avril 2010. Je rentrais des cours après un examen de science, j’étais en train d’étudiant l’algèbre avec un verre de lait quand il est entré. On était seuls. Il m’a ordonné de me lever. Paniquée, je l’ai fait. Il m’a demandé de retirer ma robe. J’ai refusée. Il m’a plaqué au mur, il a voulu m’étrangler. Ses mains autour de mon cou serraient ma gorge. J’étouffais. Je me suis débattue. Ses mains allaient sous ma jupe, retirant ma culotte de force. J’étais perdue. Je disais non. Enfin j’essayais. Je refusais. Je me débattais. Je ne voulais pas ça. Ses mains devenaient de plus en plus entreprenantes. Je pouvais les sentir, me gêner. J’ai attrapé un lampe de chevet sur mon bureau, le frappant alors violement sur la tête. Je n’étais pas forte comparée à lui. Il m’a poussé sur le sol. Me frappant avec le débris de la lampe à la cuisse… », je touchais par réflexe sur ma cuisse cette cicatrice. « Il m’a tiré, poussé sur le lit, il a continué de me vouloir… me forcer. Il était en train de retirer sa ceinture quand je l’ai poussé à nouveau à l’aide de mes jambes et je me suis enfouie. Je n’ai pas regardée ou j’allais, j’ai courue. », finissais-je alors en relevant le regard vers l’avocat. Est-ce que vous avez portée plainte ?  « Bien sûr, mais personne n’a voulu me croire. Ils ont retirés les autres enfants mais juste au cas ou et ensuite je n’ai jamais eue de nouvelles d’eux. », soufflais-je délicatement. Le second avocat, celui de Carl se levait après l’autorisation du juge, pouvant à son tour me poser des questions. Si vous ne vouliez pas, pourquoi l’avez-vous laissez faire au début ?, je restais forte. Je le regardais dans les yeux. Il était sérieux le binoclard ? Sincèrement. « Avec tout le respect que j’ai pour les avocats… vous êtes sérieux ? Vous vouliez que je me fasse tuer ? Il était violent et je ne serais pas étonnée qu’il ait tué sa fille. Je pense tout à faire qu’il en serait capable. Je ne l’ai pas repoussé au début par ce que je tenais à ma vie. », il arquait un sourcil et déclarait alors ne pas avoir d’autres questions. Je n’allais pas le laisser m’utiliser pour contrer l’attaque du gentil avocat. Ils annonçaient alors que c’était fini pour aujourd’hui, je me levais et tout le monde allait vers la sortie, je sentais alors Ellie s’approchant et son bisous sur la joue. Je lui souriais doucement, crispée. J’avais encore du mal à m’en remettre. Je ne disais rien pourtant. C’est quand mon père approchait par contre que je réagissais avec une belle gifle qui fait mal. Ah bon, tu crois ? Je suis en colère ? Tu crois vraiment. « Ca me démangeait. », lâchais-je aussitôt. Simple et efficace. Efficace et pas cher, c'est la baffe qu'on préfère. C'est la baffe o/ !




_________________

Handle bars, and then I let go, let go for anyone ! Take me in, and throw out my heart and get a new one, next thing we're touching. You look at me it's like you hit me with lightning ! Oh, everybody's starry eyed and everybody goes and my body goes ! So we burst into colors, colors and carousels, fall head first like paper planes in playground games. Next thing we're touching, You look at me it's like you hit me with lightning…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A. Charlie McPreston
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Batman, un berger allemand tout doux
► Mes messages : 2390
► La boite à cookies : 37815
► Date d'inscription : 12/03/2017
► Date de naissance : 14/03/1991
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de A. Charlie McPreston qui mange un cookie le Jeu 17 Aoû - 21:08 ► réponds-lui !

SKY & GROUPE
Procès de mr. enfoiré

La journée était tout sauf parfaite. Je pensais vraiment qu'en revenant à New York avec l'intention de réparer mes bêtises, la vie reprendrait son cour un peu plus sereinement, mais clairement je m'étais planté. Ce matin Ellie m'avait annoncé qu'elle était enceinte. Surprise ! Bonne ou mauvaise c'était encore à déterminer. Je m'étais bouffé un poteau en l'apprenant et je m'étais pété le nez - du moins c'était comme ça que je le ressentais -. J'étais paumé. Je ne savais plus quoi penser, quoi faire, j'étais un type bloqué dans un autre monde. Ce qui n'était pas plus mal parce qu'il fallait que je passe au tribunal dans l'après midi pour écouter ma gamine témoigner contre ce type qui l'avait agressé. Je n'en avais pas envie, je ne voulais pas entendre tout ce qu'elle avait du traverser à cause de mon absence, mais je le devais pour elle. Je lui devais bien ça. Et si ce c** ne se faisait pas condamner, je m'en chargerais à la place de la justice.
J'avais enfilé un costume pour aller au tribunal, je voulais faire propre pour que Sky n'ai pas trop honte de moi. En même temps, je n'assurais vraiment pas dans mon rôle de père. Encore plus maintenant qu'Ellie portait un bébé que l'on avait fait ensemble. Je veux dire, le niveau de ma connerie avait encore grimpé d'un niveau. Heureusement pour moi, personne ne s'intéressait à moi, je me faisais discret et mis à part échanger quelques regards avec Sky, rien ne se passa. Pas un mot d'échangé avec qui que se soit. Il fallait dire que j'étais dans une sorte de bulle, j'écoutais sans écouter, j'étais là physiquement, pas mentalement. Je ne voulais pas entendre les détails de ce que ce monstre avait fait à Sky, si ça n'avait tenu qu'à moi je lui aurais foutu une balle dans le crâne. Cette colère, cette violence que j'avais en moi, c'était malsain.
Sortir de la salle d'audience me permit de reprendre un grand bol d'air frais. Je n'étais pas loin de raccrocher avec la réalité quand Sky m'en décolla une qui me fit retomber sur terre d'un coup. Sa main avait claqué sur mon visage. Son alliance avait laissé une belle entaille juste sous mon oeil alors que mon nez s'était remis à pisser le sang. Je savais qu'elle était en colère contre moi, j'avais fini par le comprendre dans ses messages, mais jamais j'aurais pensé qu'elle lèverais la main sur moi. Non, ça ne m'était jamais passé par la tête. Et pourtant... J'ouvris la bouche pour parler, je la referma, plusieurs fois, comme un poisson à court d'air, mais j'étais trop blessé - dans mon coeur - pour parler. C'était de trop et il fallait que je parte. De toute façon c'était foutu. Je partis sans un mot. On pouvait me suivre à la trace, j'avais mis une bonne minute avant de réagir à mon saignement de nez et j'en avais foutu partout. Qui s'en inquiétait ? Personne, pas même moi. Tout ce que je voulais c'était partir. Fumer. Rentrer chez moi. Boire. Peut être même frapper dans quelque chose, quelqu'un, pour passer mes nerfs. Sky avait franchis la limite à ne pas franchir. Je n'étais plus seulement blessé, c'était plus que ça maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cam Wheeler
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Son appartement est bien trop petit pour pouvoir en avoir un et le rendre heureux. Sauf peut-être un tout petit. Mais en tout cas, elle n'en a pas. Par contre, elle les adore.
► Mes messages : 629
► La boite à cookies : 10687
► Date d'inscription : 02/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Cam Wheeler qui mange un cookie le Sam 19 Aoû - 16:04 ► réponds-lui !


C’était le jour du procès. Cam savait que c’était un jour important pour Sky, et elle voulait absolument lui montrer son soutien, même si dans l’histoire, elle n’avait pas grand chose à faire là. Mais voilà, c’était une épreuve à surmonter, et malgré tout, elle l’avait aidé à surmonter la sienne. Elle ne savait pas tout de cette histoire, et elle n’avait pas osé poser trop de questions indiscrètes. C’était délicat d’aborder le sujet, aussi… Mais en tout cas, bien qu’elle ait désormais une fille, elle avait réussi à se trouver un moment pour aller faire un tour au tribunal. La petite dormait, alors c’était le moment approprié pour préparer ses affaires, au cas où. Elle posa la petite dans la poussette, et mit dans un sac en bandoulière de quoi la changer, des habits de rechange, un doudou qu’elle glissa avec elle dans la poussette, et de quoi la faire manger.

Elle prit les transports pour arriver jusqu’au tribunal, et au moment où elle prit place dans l’assemblée, elle se concentra uniquement sur la jeune fille en train de raconter son calvaire, tout en poussant d’avant en arrière la poussette, pour que la petite ne se mette pas à pleurer en plein milieu. Hors de question de se faire remarquer maintenant, ce n’était pas le moment. Le juge frappa de son marteau sur le bureau, levant la séance pour ce qu’elle pensait être la fin de la journée. Cam s’est levée, prit sa fille, et alla dehors, où elle remarqua déjà quelques personnes. Ellie… la fille qu’elle avait déjà vu au défilé, et elle savait que c’était elle, l’autre fille… Il fallait qu’elle l’ignore, mais en tout cas, elle se sentait vraiment mal.

Sky arriva, et Cam resta sans bouger, laissant sa meilleure amie aller vers elle. Charlie était là aussi, et pareil, elle tenta de ne pas le regarder. Mais un bruit de baffe se fit entendre, et Cam sursauta presque. Ça, c’était inattendu. Elle ne comprenait d’ailleurs pas trop pourquoi sa fille l’avait frappé, mais connaissant le garçon, il avait du le mériter. Surtout que pour Cam, Sky était un ange, et si elle en était venue aux mains, ce n’était pas pour rien. Bon, par contre, de voir la blessure qu’elle lui avait faite lui avait donné un petit pincement au coeur. Mais elle ne dit rien, le regardant juste. Puis Sky. Puis de nouveau Charlie.

Puis il parti. Et même si la jeune femme a eu un petit élan pour le suivre, elle n’a pas bougé. Pourquoi faire ? Ils n’étaient plus ensemble, et même si les réflexes sont toujours présents, ce n’était pas à elle de le faire. Elle eut un regard pour Ellie, comme si c’était à elle maintenant d’aller le voir. Mais elle retira son regard rapidement, afin de le reposer sur Sky. D’ailleurs, elle s’approcha un peu d’elle, et la prit rapidement dans ses bras, pour une étreinte rapide. « Tu t’en es bien sortie » Et Cam imaginait à quel point ça avait du être difficile pour elle. Une partie d’elle même ne put s’empêcher de penser à son père, et à ce qu’Alessandro lui avait dit. Il aurait pu être à la place de ce sale type, en vrai. La petite commença a chouiner, ce qui la sortie de ses pensées, et attrapa la petite dans ses bras pour la bercer un peu, souriant à Sky, poliment.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Jesse A. Jones
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Un chat appelé Fripon.
► Mes messages : 715
► La boite à cookies : 10415
► Date d'inscription : 10/02/2017
► Date de naissance : 29/08/1988
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Jesse A. Jones qui mange un cookie le Sam 2 Sep - 15:00 ► réponds-lui !

Le procès de Carl. Cela faisait plusieurs jours que Jesse redoutait ce moment. Il savait que Sky avait été victime d'attouchements, mais comment allait-il réagir en entendant la manière dont ça s'était déroulé ?! Si seulement sa femme n'avait pas à revivre ça... Mais elle était bien plus forte qu'elle ne le paraissait et il était fier d'elle. Assis dans le tribunal, Sofia à ses côtés, il ne pu s'empêcher de poser son regard sur l'accusé. Qu'attendaient-ils pour l'incarcérer une bonne fois pour toute ?! Puis Sky prit la parole. Reportant son attention sur elle, Jesse ne sourcilla pas à chaque fois que son regard croisa le sien. Il voulu lui sourire mais il n'y arrivait pas. Il avait juste envie de parcourir la distance qui le séparer d'elle pour pouvoir la prendre dans ses bras, pour pouvoir la protéger, pour lui dire qu'il l'aimait... Mais au lieu de ça, il dû écouter le récit de ce qu'elle avait vécu. Ses mains posées sur ses genoux, il sera les poings jusqu'à faire blanchir ses articulations. Doucement, son regard dévia sur Carl. S'il avait eu une arme à la place des yeux, l'homme ne serait plus de ce monde. Il avait envie de le frapper, de lui faire comprendre ce qu'il avait fait vivre à Sky. Si habituellement il n'était pas du genre violent, il sentait qu'à l'heure actuelle il pourrait commettre un meurtre. Il fallait que cet homme paye et des années de prison ne seraient jamais assez ! Prenant plusieurs grandes inspirations, il tenta alors de se calmer en regardant une nouvelle fois Sky. Elle s'en sortait parfaitement bien, comme toujours. Et puis le juge finit par clôturer la séance. Sans plus attendre, Jesse se leva et rejoignit sa compagne. Après s'être penché pour déposer un baiser sur son front, il encercla sa taille de son bras. Le premier qui oserait s'en prendre à elle aurait à faire avec lui. « T'es la femme la plus courageuse que je connaisse. » lui murmura-t-il dans un tendre sourire. Après quoi ils sortirent du tribunal pour se retrouver à l'air libre. Jesse garda le silence en voyant Ellie approcher, mais lui adressa également un sourire. Il savait que Sky avait également besoin de sa meilleure amie après le moment qu'elle venait de vivre. En revanche, il ne s'attendait certainement pas à ce qui se passa ensuite. Charlie eu à peine le temps d'arriver que la jeune femme lui décolla une gifle magistrale. Et bien... Des fois, les gestes étaient bien plus parlant que la parole. Sans faire le moindre commentaire, il suivit son beau-père du regard lorsque celui-ci s'éloigna. Il savait qu'il avait agit comme un idiot, mais il était aussi persuadé que Sky avait besoin de lui. Manque de chance, il était mal placé pour faire la remarque à sa femme... Après tout, il était le premier à garder le silence lorsqu'il s'agissait de Madison. Et heureusement, Cam arriva à ce moment là pour faire diversion. Une main toujours posée dans le dos de Sky, Jesse adressa un sourire de bienvenue à la nouvelle venue. Il était touché qu'elle soit venue soutenir sa femme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?



le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui mange un cookie le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas
 

procès de mr. enfoiré + SKY&CO


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Procès suite au blocage du train de déchets nucléaires italiens
» Le procès de Guillaume
» les Treis Cats chez les enfoirés
» Meurtre de Laetitia : le procès de la récidive
» 1528 - Procès Du CHILLOU, Du BEC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-