If you think I can't kick your ass up and down this floor, take a swing and see what happens

Partagez | .

If you think I can't kick your ass up and down this floor, take a swing and see what happens


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Grandissons bien à Brooklyn :: Le quartier de Williamsburg
Pepper FitzSimmon
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Fondatrice Aurélie
► Mes messages : 127
► La boite à cookies : 1826
► Date d'inscription : 27/01/2017
Fondatrice Aurélie
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t461-pepper-way-down-we
le petit mot doux de Pepper FitzSimmon qui mange un cookie le Sam 12 Aoû - 21:05 ► réponds-lui !

If you think I can't kick your ass up and down this floor,
take a swing and see what happens

Charlie & Pepper
" "

Sac à dos de sport sur le dos, casque sur les oreilles et musique au niveau du seuil tolérable pour ne pas endommager l'ouïe humaine, je me sentais guillerette ce matin. Le weekend enfin là il avait beau être sept heures du matin un samedi j'avais une pêche d'enfer. J'aurais été bien incapable d'expliquer pourquoi je me sentais tellement en forme mais cela faisait un bien fou. Peut-être était-ce tout simplement parce que ce matin je n'avais pas à enfiler ma tenue de travail et que je n'avais pas besoin de me dépêcher pour attraper bus puis métro pour arriver tôt devant ce building au coeur de Manhattan où je passais bien trop de temps. J'arrivais de bien en avance au dojo mis à disposition par la mairie du district. Il y faisait sombre et il y régnait une odeur étrange. Tout en sautillant au rythme de Young Hearts de BUNT. je fredonnait les paroles de cette chansons que je connaissais par coeur. J'ouvris les fenêtres pour faire entrer l'air matinal dans la pièce tout en continuant de me dandiner jusqu'à mon sac où se trouvaient le reste de mes affaires. Je troquais mes vielles converses pour des chaussures de sport plus adaptées à la pratique de la self défense. Je n'attendais personne avant huit heures trente j'avais donc une bonne heure devant moi pour réviser tranquillement mes techniques de krav maga. L'examen de ceinture noire approchait à grand pas et je voulais absolument faire partie de ceux qui se débarrasseraient de leur couleur marron à la taille. Et là pas question de faire appel à ma prodigieuse mémoire photographique pour me sortir de là haut la main. Non, il faudrait de la sueur et des bleus pour en réchapper.

Une fois mes protections et mes gants de boxe en place je démarrai un échauffement sommaire. Je voulais y aller tranquillement au départ et éviter de me froisser un muscle d'entrée de jeu. ç'aurait été dommage. Une fois suffisamment en jambes, je passai sur un exercice de shadow-boxing. L'idée consiste, comme son nom l'indique, à se battre contre son ombre. Clairement, je savais que je n'avais pas l'air maligne à m'agiter ainsi en envoyant des coups divers dans le vent mais depuis le temps que je pratiquai la discipline je ne faisais même plus attention à mon entourage. Après plusieurs minutes à un rythme soutenu, je pris le parti de faire une petite pause. J'enlevai mes gants en cuir, essoufflée par l'effort et je tirai une longue rasade de ma gourde et tournai la tête vers la porte en entendant celle-ci s'ouvrir. Mon partenaire/bienveillant cobaye pour le cours de ce jour était là, lui aussi en avance. Je lui souris pour l'accueillir. « Tu es bien matinal dis donc... » Charlie m'accompagnait dans ces cours de self-défense féminine depuis de nombreux mois maintenant. Quand j'avais accepté d'aider bénévolement ce foyer de mon quartier il y a plusieurs années je m'étais proposée pour remplacer le professeur vacant de self-défense. On était loin de l'intensité de mes entraînements de krav-maga, ici il était juste question de donner des astuces à des femmes ayant eu une mésaventure et qui ne voulaient plus se retrouver désemparées si jamais il leur arrivait nouveau malheur. J'invitai souvent celles qui voulaient vraiment s'investir et aller plus loin dans la self défense à se rapprocher d'un club de krav maga. « Comment ça va ? » demandai-je en posant ma gourde à côté de mon sac de sport.

© Captain FreeBird


Dernière édition par Pepper FitzSimmon le Dim 27 Aoû - 11:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
A. Charlie McPreston
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
► Ami à poil : Batman, un berger allemand tout doux
► Mes messages : 2419
► La boite à cookies : 38326
► Date d'inscription : 12/03/2017
► Date de naissance : 14/03/1991
Voir le profil de l'utilisateur
le petit mot doux de A. Charlie McPreston qui mange un cookie le Ven 18 Aoû - 9:33 ► réponds-lui !

PEPPER & CHARLIE
If you think I can't kick your ass up and down this floor,
take a swing and see what happens


19.08.2017 - La semaine avait été rude, mais en me levant ce matin je n'avais aucune envie d'y penser. Sky, Ellie, le bébé, je voulais les mettre dans un coin de ma tête et fermer cette section pour pouvoir profiter de cette matinée. Et ça n'allait pas être trop compliqué car je devais rejoindre Pepper pour un cours de self défense. Ça faisait quelques mois que j'étais son cobaye pour ses cours. J'aimais bien ça, puis j'avais l'impression de me rendre utile. Car en plus de pouvoir subir les attaques, j'avais des anecdotes à raconter du à mes années passées dans les forces de l'ordre. Durant les cours, je ne me sentais pas incompétent - du moins, pas autant que le reste du temps -.

Je m'étais levé tôt, avant même que le soleil ne se lève. Ou peut être même que je n'avais pas dormi. Je n'en savais trop rien. J'avais tendance à somnoler plus que dormir ces derniers jours. J'étais épuisé, déprimé, mais je m'étais habillé pour aller promener Stitch et Batman, mes deux chiens. Ils adoraient lorsque l'on partait pour de longues balades sur les rives de l'esat river et je leur faisais ce plaisir au moins une fois par jour. Après un court passage à la maison pour déposer les chiens, j'avais rejoint Ellie pour un examen médical rapide. J'étais ensuite rentré pour récupérer mes affaires et j'étais parti vers la salle où se déroulait le cours en courant. C'était à la fois un échauffement et une manière agréable de commencer la journée.
Arrivé à la salle, je me rendis compte que je n'étais pas le plus matinal. Pepper était déjà là, elle s'entrainait et je décida - sagement - de rester à distance. Elle était tellement concentrée, et douée, que si je m'étais approché d'elle, elle m'aurait probablement tué. J'avais déjà le nez cassé - merci au poteau -, ce qui avait fait deux beaux bleus sous mes yeux clairs, mais il y avait aussi l'incision qu'avait laissé l'alliance de Sky après qu'elle m'ait giflé. Ouais la totale. J'étais déjà bien amoché, je ne voulais pas prendre le risque d'empirer les choses. De toute façon, elle remarqua ma présence bien assez vite. « Hey. Pas aussi matinal que toi. » Dis-je en souriant tout en m'approchant d'elle pour l'embrasser sur la joue. Ce n'était pas très américain de faire la bise, d'embrasser sur la joue pour saluer, mais c'était mon truc. J'étais tactile et c'était comme ça que je disais bonjour. « On fait aller et toi ? Tu t'es vachement amélioré, non ? Je trouve que t'as plus d'assurance qu'avant. Si tu veux on se fera un combat ou deux après le cours pour que tu puisses pratiquer pour de vrai. » J'étais ceinture noire dans beaucoup de sport de combat, presque tous, ça avait fait parti de mes passions lors de mes débuts dans les SWATT. Ça et le tir au fusil d'assaut.

Revenir en haut Aller en bas
Pepper FitzSimmon
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Fondatrice Aurélie
► Mes messages : 127
► La boite à cookies : 1826
► Date d'inscription : 27/01/2017
Fondatrice Aurélie
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t461-pepper-way-down-we
le petit mot doux de Pepper FitzSimmon qui mange un cookie le Dim 27 Aoû - 18:05 ► réponds-lui !

If you think I can't kick your ass up and down this floor,
take a swing and see what happens

Charlie & Pepper
" "

« J'ai une pêche ce matin, laisse tomber !  » répondis-je en appuyant sur le capuchon de ma gourde pour la refermer avant de la reposer à côté de mon sac à dos. Je pris ensuite ma serviette pour m'éponger un peu le visage. Je me voyais mal faire la bise au quadragénaire en dégoulinant de sueur. Je ne comprendrais jamais comment certaines femmes parvenaient à faire un effort sportif sans transpirer une goutte. Non franchement quelle était leur technique ? Moi j'étais la version carrément non sexy de la nana qui fait du sport. Je transpirais à grosse goutte, je devenais rouge... Il n'y avait pas de justice. Un peu de savoir vivre tout de même. C'était peut-être son truc mais pas le mien. En contre jour, je ne vis pas tout de suite le visage amoché de mon partenaire. Ce n'est que lorsqu'il passa dans la lumière d'un rayon du soleil que je vis l'étendue des dégâts. « Oh god!! Qu'est-ce qu'il t'est arrivé ? » demandai-je aussitôt inquiète. Je n'étais pas médecin mais les couleurs étranges sous ses beaux yeux bleus ne m'inspiraient pas confiance. Je ne savais pas si Charlie allait être enclin à me raconter ses misères. Cela pouvait venir de son travail et auquel cas il était peut-être tenu au secret professionnel. Après tout il était au SWAT et leurs interventions pouvaient se révéler très dangereuses. J'envisageai davantage cette piste plutôt que celle d'un bête accident ou d'une maladresse. Je ferais une très mauvaise détective privée.    « Tu as consulté un médecin au moins ? » J'en doutais tout de même un peu.  

Néanmoins cela n'empêcha pas Charlie d'avoir pris le temps d'analyser ma technique pendant ma session précédente et de me complimenter sur les progrès accomplis. J'inclinai légèrement la tête en avant, et haussai les épaules.  « Peut-être mais je ne sais pas si ce sera suffisant pour ma ceinture. Je n'ai pas beaucoup eu l'occasion de m'entraîner ces derniers temps, mon prof de krav n'est pas content  » Malgré mon inquiétude Charlie se proposait de m'affronter en combat après le cours de self défense pour voir où j'en étais.  « T'es sûr ? je ne voudrais pas abimer davantage ton joli minois » le taquinai-je un peu avec un sourire en coin.  

© Captain FreeBird
Revenir en haut Aller en bas
A. Charlie McPreston
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
► Ami à poil : Batman, un berger allemand tout doux
► Mes messages : 2419
► La boite à cookies : 38326
► Date d'inscription : 12/03/2017
► Date de naissance : 14/03/1991
Voir le profil de l'utilisateur
le petit mot doux de A. Charlie McPreston qui mange un cookie le Ven 8 Sep - 20:02 ► réponds-lui !

PEPPER & CHARLIE
If you think I can't kick your ass up and down this floor,
take a swing and see what happens


Pepper était réelle. Ce n'était pas le genre de femme à être constamment parfaite, elle avait ses petits moments où elle n'était pas très glamour, mais moi ça me plaisait. C'était comme ça que j'aimais les femmes autour de moi. Naturelle. Spontanée. Forte. Il n'y avait qu'à voir mon ex femme pour comprendre. Fin je considérais Pepper comme une amie, mais on se sera compris.
« Je me suis mangé un poteau. » Dis-je en souriant même si au fond de moi j'étais aussi tendu qu'un string. J'aurais été bien plus à l'aise si je m'étais fait ça au boulot, mais maintenant que j'étais photographe à plein temps, que le SWAT était derrière moi, je ne l'étais plus vraiment. Surtout qu'en vrai il s'agissait du combo poteau/Sky qui avait abouti à ce résultat.Toutefois je ne dis rien à la jeune femme devant moi. J'étais ami avec elle, mais pas tout à fait près à partager des détails autant personnels avec elle - des détails que je n'avais pas encore digéré moi même -.
« C'est vrai que sur certain point de technique il y a des choses à revoir, mais c'est pas catastrophique non plus. En tout cas rien que quelques heures à l'entrainement ne pourront changer. » Tentais-je de la rassurer. J'étais passé par là où elle était, bon je n'avais jamais douté parce que j'étais bien trop sur de moi à l'époque, mais j'avais du revoir certaines de mes techniques pour en arriver là où j'en étais aujourd'hui. « Si tu veux on peut essayer quelques mouvements tant qu'on est que tous les deux... On verra bien qui détruit le minois de l'autre. » Je la taquinais. Je n'allais certes pas y aller doucement avec elle, mais je ne lui ferais jamais mal. Ce n'était pas le but lors des entrainements, c'était même contre productif. Mon rôle, si j'en avais un à jouer, était de l'aider à atteindre son meilleur niveau afin d'obtenir cette ceinture noire qu'elle voulait tant. Et comme pour l'amener à venir se battre plus vite avec moi, je la poussais légèrement pour la provoquer. « Que le meilleur gagne. »
Revenir en haut Aller en bas
Pepper FitzSimmon
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Fondatrice Aurélie
► Mes messages : 127
► La boite à cookies : 1826
► Date d'inscription : 27/01/2017
Fondatrice Aurélie
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t461-pepper-way-down-we
le petit mot doux de Pepper FitzSimmon qui mange un cookie le Dim 1 Oct - 14:11 ► réponds-lui !

If you think I can't kick your ass up and down this floor,
take a swing and see what happens

Charlie & Pepper
" "

J'observais Charlie d'un air perplexe quand il m'avoua qu'un vulgaire poteau était à l'origine des couleurs anormales sur son visage. Ce n'était vraiment pas de chance. Un bête accident de la vie courante. Cela aurait tellement pu m'arriver.
Quand j'avais le nez plongé dans mon téléphone ou dans un bon bouquin, j'oubliais le monde qui m'entourais et il m'était déjà arrivée de me stopper à quelques centimètres à peine d'un obstacle pour l'éviter. voir Charlie dans cet état me rappelait à l'ordre. Il faudrait que je fasse plus attention si je ne voulais pas finir comme lui. « J'espère que le poteau a eu aussi mal que toi » plaisantai-je. Cela n'améliorerait pas sa condition mais je ne pouvais pas faire grand chose d'autre pour lui malheureusement.

Charlie essayait de me rassurer sur mon niveau technique. Je le savais honnête sur la question et quand je faisais n'importe quoi, il n'hésitait pas à me le signaler. C'était une des raisons pour lesquelles j'appréciais de m'entraîner avec lui. Néanmoins, je ne pouvais pas m'empêcher de noircir le tableau. Je savais l'examen de passage de grade très exigeant et plus la date approchait moins je me sentais prête et sereine à affronter le jury. « Je l'espère, je crois que je n'oserais plus jamais croiser le regard de mon instructeur si jamais j'échoue » Je repensais à ses mots la dernière fois que j'étais allée à l'entraînement et j'en aurais presque froid dans le dos. Ce fut un remontage de bretelle dans les règles de l'art un peu à la manière de Franklin, mon mentor au cabinet. J'acceptais la proposition de Charlie de profiter du temps que nous avions avant le cours pour faire quelques révisions et après quelques échanges de provocations inutiles j'engageais le combat.

En fonction des attaques de mon partenaire j'adaptais mes parades et ma stratégie de défense. Je retenais mes frappes et plus particulièrement celles au visage pour ne pas risquer de faire mal à mon partenaire sans le vouloir. Des rires venant de l'extérieur et provenant de deux élèves en avance me tirèrent de ma concentration et ni une ni deux je finis par-terre maitrisée dans les règles de l'art par Charlie. Face contre terre je réalisai mon erreur. « Okay, okay... T'as gagné ! » fis-je essoufflée et résignée avant d'être enfin libérée.

©️ Captain FreeBird
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
à la classe New Yorkaise apparement
le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui mange un cookie le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas

If you think I can't kick your ass up and down this floor, take a swing and see what happens


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-