Couverture découverte ft. Keegan

Partagez | .
 

Couverture découverte ft. Keegan


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Ea A. McBrown
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Prend soin de [i]Pollock[/i], le golden retreiver (4 ans) de Logan, la meilleure amie de Keegan.
► Mes messages : 155
► La boite à cookies : 4485
► Date d'inscription : 01/05/2017
► Date de naissance : 13/03/1992
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t1474-ea-a-mcbrown-le-m


le petit mot doux de Ea A. McBrown qui mange un cookie le Lun 17 Juil - 12:11 ► réponds-lui !

Le soleil brillait haut dans le ciel, il faisait un temps magnifique en ce moment à New-York. La jeune femme venait de sortir des archives du FBI pour aller se chercher à manger en ville. Keegan était à son bureau, elle s'était donc décidée à aller leur chercher de quoi manger pour déjeuner ensemble. La jeune maman se rendait à l'Italien pour prendre deux énormes sandwichs, ainsi que deux sodas et puis des petites patisseries italiennes dont elle raffolait depuis plus d'une semaine. Cela faisait environ deux semaines qu'Ea avait apprit pour sa grossesse et presque instinctivement, son corps avait réagi. Son ventre avait gonflé presque du jour au lendemain et le médecin les avait prévenu que tout était normal. Désormais, le corps d'Ea était en symbiose avec son cerveau, et vu qu'elle avait apprit sa grossesse, et qu'elle l'avait acceptée, voilà que son corps réagissait également. Ea avait toujours ses nausées, mais c'était plus le matin. Sinon, elle avait faim, presque tout le temps. A part ça, rien de très nouveau. Ah oui, toujours ses sautes d'humeurs, mais ça aussi, ça allait passer avec le temps de la grossesse apparemment. Une fois le déjeuner en main, la jeune femme fit demi-tour pour de nouveau se rendre dans les locaux du FBI. La jeune femme grimpa les marches, et prit l'ascenseur pour se rendre à l'étage où se trouvait son ancien bureau ainsi que celui de Keegan. La jeune femme cachait son ventre naissant, avec une chemise un peu plus ample, qui collait moins son corps, faisant moins ressortir ses formes, mais bientôt, cela allait commencer à se voir davantage et il allait falloir penser à ce qu'ils allaient dire aux gens. L'ascenseur s'ouvrit et la jeune femme tomba sur son collègue Praxton, qui semblait heureux de la voir, elle lui sourit elle aussi, contente de le croiser. Depuis qu'elle était aux archives, elle ne croisait plus énormément ses collègues du FBI, alors cela lui faisait toujours plaisir quand ça se produisait. « Praxton ! Comment tu vas ? » lança t-elle énergique, en lui faisant la bise. « Beh très bien et toi, pas trop seule aux archives ? » Ea rigola et ils discutèrent rapidement devant l'ascenseur, avant que Praxton ne comprenne que le déjeuner de la jeune femme allait refroidir, et qu'elle voulait prendre sa pause déjeuner. Ils se saluèrent et elle s'avança vers le bureau de Keegan. Personne n'était en train de regarder par ici. Elle s'engoufra dans le bureau de son petit ami et ferma les stores avant de dire « Room service » en rigolant. Elle s'avança, posant les sacs devant son petit ami et s'avançant vers lui. Elle s'installa sur ses genoux et l'embrassa langoureusement avant de lui dire « Chéri j'ai encore envie de toi » avec une voix d'enfant dépitée. Ouais, depuis quelques jours, Ea devait se battre avec sa libido sexuelle qui était à son paroxysme. Ils rigolèrent ensemble, mais Ea devait vraiment se battre avec elle même, ce qui la frustrait forcément. Elle mima une moue triste et puis se leva de son petit ami pour prendre les sandwichs du sac, ainsi que les boissons. « ça a été ta matinée ? » demanda t-elle en lui donnant son déjeuner. Elle prit son sandwich et s'assit sur le bureau de son homme, commençant alors à manger. « J'viens de croiser Praxton, il m'a dit qu'il allait me rendre visite aux archives tout à l'heure, il a besoin d'un truc pour son enquête » lança t-elle au cas où Keegan aurait voulu passer la voir en scred -comme il faisait de temps en temps- pour éviter qu'il ne tombe sur quelqu'un qui lui demande : pourquoi tu es là ? Et ainsi donc, éviter d'éveiller les soupçons sur leur histoire. Ea dévorait son sandwich, il était super bon. Elle avait tellement d'appétit depuis quelques jours, c'était incroyable. « Au fait, tu as regardé pour poser tes jours là ? Ma mère attend de savoir quand on va passer les voir » relança la jeune femme.

@Keegan Pratt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Keegan Pratt
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Mes messages : 228
► La boite à cookies : 4900
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 17/03/1977
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Keegan Pratt qui mange un cookie le Jeu 20 Juil - 13:04 ► réponds-lui !

Aujourd'hui il faisait beau, un temps magnifique pour sortir prendre l'air, se reposer profiter du beau temps pour se promener. Une vraie belle journée d'été mais au lieu de ça Keegan reste bloqué dans son bureau, il vient de terminer une grosse affaire et comme à chaque affaires il doit classer les dossiers, faire les comptes rendue et pleins d'autres choses ennuyantes qui vont lui prendre toute sa journée. Voilà le côté de son boulot qu'il aime le moins, mais bon dans chaque métier il y forcément un truc qui vous déplaît, oui car rien n'est parfait tout ne peut pas vous plaire à 100 %. Il se plonge donc totalement dans cette tâche qu'elle déteste histoire de finir un peu en avance et de pouvoir être tranquille par la suite, il ne voit pas les heures passer pour lui rien d'autre existe. Il est tellement à fond dans ses dossiers qu'il ne voit pas Ea entrer. Il est midi et cette dernière vient sûrement prendre le déjeuner avec lui comme ils en ont l'habitude, il ne remarque sa présence seulement lorsque celle ci prend la parole, brisant ainsi le silence présent dans la pièce. Il lève alors les yeux de ses papiers pour sourire à Ea, elle s'approche de lui posant un sac sûrement celui qui contient leur déjeuner et s'assoit sur ses genoux avant de l'embrasser langoureusement, baiser auquel Keegan répond immédiatement tout en passant sa main dans son dos pour la rapprocher un peu plus de lui. Une fois le baiser terminé l'agent ne peut s'empêcher de regarder vers la fenêtre qui est apparemment fermer et les stores tirés. Il rigole lorsqu'Ea partage sa frustration, il le sait c'est sûrement les hormones qui font encore des siennes. Cette dernière finit par se lever et par s'installer sur son bureau et sort leur déjeuner elle lui demande comment à était sa mâtiné. Ben que lui dire, il a passé toute sa mâtiné à remplir des papiers rien de bien intéressant, mais ça devait toujours être plus intéressant que ce qu'elle doit faire aux archives. Il hoche la tête lui retournant la question tout en prenant son sandwich. Il croque dedans tout en écoutant ce que la blonde lui raconte. Elle parle de Praxton, ok la petite pointe de jalousie commence à resurgir petit à petit, mais très vite il essaie de passer outre ce sentiment. Il le sait si elle lui dit ça c'est pour éviter qu'il se pointe et qu'il tombe sur lui, lui qui va pas se gêner pour lui poser des questions auxquelles il risque de pas avoir de réponses. Il le sait, c'est pour leur couverture. Il hoche simplement la tête lui disant qu'il ne viendra pas cette après-midi. Lorsque la blonde lui demande s'il a regarder pour ses congés il sait tout de suite ce qu'il a oublié de faire. Ouais il savait qu'il manquait un truc, un truc qu'il devait faire mais il ne savait pas quoi. Il reprend la parole pour s'excuser

« Désolé avec la paperasse de l'enquête j'ai complètement oublié, je fais ça après et on en parle ce soir ? »
Il précise bien que c'est à cause de l'enquête qu'il a complètement oublié et pas pas parce qu'il ne veut pas voir sa futur belle famille. Non au contraire il veut vraiment les voir, il est curieux de voir dans quel environnement Ea à vécu lorsqu'elle était petite. Il prend sa boisson pour prendre quelques gorgées avant de lui lancer un petit sourire dessinait sur son visage

« Nous devrions aussi prendre des congés pour partir en vacances non ? Deux ou trois semaines loin d'ici à la mer ça te dis pas ?»

Il ne lui laisse pas le temps de répondre qu'il jette un coup d'oeil à l'horloge accrochée au dessus de la porte juste en face de son bureau. Il pousse un soupir remarquant que leur pause est presque finit et que du coup Ea va devoir retourner en bas aux archives. Il fait un signe de la tête pour qu'elle tourne la tête et qu'elle regarde l'horloge il remarque tout de suite qu'elle est aussi dégoûté que lui. Il la prend par la main et l'accompagne jusqu'à la porte avant d'ouvrir cette dernier il l'embrasse tendrement tout en murmurant un "bonne chance" contre ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ea A. McBrown
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Prend soin de [i]Pollock[/i], le golden retreiver (4 ans) de Logan, la meilleure amie de Keegan.
► Mes messages : 155
► La boite à cookies : 4485
► Date d'inscription : 01/05/2017
► Date de naissance : 13/03/1992
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t1474-ea-a-mcbrown-le-m


le petit mot doux de Ea A. McBrown qui mange un cookie le Jeu 20 Juil - 23:44 ► réponds-lui !

Il avait oublié de demander ses congés, cela ne surprit pas tellement la jeune agent. Son petit ami était pas mal occupé, surtout avec cette grosse enquête qui lui avait prit toute son énergie ainsi que sa meilleure amie Logan, avec laquelle il passait beaucoup de temps, que ça soit chez elle ou à l'hôpital. D'ailleurs, depuis avoir appris pour la grossesse, Ea se rendait compte qu'il s'était passé plusieurs choses, qui les avaient non pas éloignés, mais plutôt qui ne leur avaient pas permis de passer beaucoup de temps ensemble. Il lui manquait, vraiment. Et cette pause déjeuner était bien trop courte à son goût. Elle voulait retrouver son homme et être avec lui, juste en tête à tête. En ce moment c'était compliqué, parce que tout le monde semblait avoir besoin de lui. Et que Keegan, loyal comme il était avec ses proches, essayait d'être présent pour chacun. Alors oui, elle était un peu délaissée, mais elle l'aimait et elle savait qu'il faisait de son mieux, alors elle ne disait rien. Quand il lui proposa l'idée de partir en vacances, au bord de la mer, Ea eu un immense sourire sur le visage qui se dessinait. Elle posa sa main sur celle de son petit ami et lui répondit « J'ai très envie qu'on se retrouve tous les deux mon amour » avant de finalement comprendre que c'était l'heure pour eux de retourner à leurs postes. Ils rangèrent leurs déjeuners, jettèrent les détritus à la poubelle et bien vite, il la racompagna à la porte, lui souhaitant bon courage. Elle posa sa main sur sa joue, attrapant ses lèvres pour l'embrasser de tout son amour et répondit contre lui « à ce soir, je t'aime » avant de passer la porte incognito. La jeune femme sentait son ventre gonflé, ça lui faisait souvent ça après manger depuis quelques temps. Elle avança vers l'ascenseur pour descendre aux archives, où du boulot l'y attendait. Elle passa plusieurs heures à classer des dossiers que son chef avait retrouvé en bordel dans un autre local. Il fallait les trier, les archiver, les ranger, les numériser sur la base de données, bref, un travail de titans. En pleine après midi, elle entendit qu'on l'appelait de loin. La jeune femme quitta ses dossiers poussiéreux pour lever le nez et quitter son bureau, afin de regarder dans l'allée principale. Praxton. Elle sourit. « Tu viens chercher de l'ombre et de la fraîcheur ? » plaisanta t-elle. « Entre autre ouais » rigola t-il. Il arriva à sa hauteur et lui expliqua qu'il avait besoin de retrouver des affaires de cambriolage, d'il y a vingt ans. En effet, dans son enquête, tout portait à croire que ces cambriolages « déguisés » étaient en réalité des meurtres en série cachés. A l'époque, les gens n'avaient pas fait le rapport, mais récemment, un autre meurtre avait eu lieu dans les mêmes circonstances. Ea était ravie de pouvoir toucher de près à une enquête. Elle invita son collègue à s'installer près de l'ordinateur, et elle pianota les informations qu'elle devait croiser dans la base de données. Ea ne se rendait pas compte que Praxton essayait d'être plus proche qu'elle, collant son bras au sien, souriant, tentant des approches plus ou moins remarquées. Ea était concentrée, mais lorsqu'elle sentie son regard sur elle, pendant de longues secondes, elle tourna la tête pour l'observer, se demandant pourquoi il la fixait ainsi. Là, il posa sa main sur sa cuisse et approcha ses lèvres des siennes. Ea ne comprenait pas ce qu'il se passait, si bien que leurs lèvres se frolèrent, se touchèrent une seconde, avant qu'elle n'ait un mouvement de recul, qui la fit presque tomber de sa chaise. Elle manqua de tomber, se rattrapant au passage, elle gueula « Beh qu'est-ce qu'il te prend ?! » Praxton lui expliqua alors que cela faisait des années qu'il l'aimait en secret, et qu'il en avait marre d'être le collègue « sympa » qui ne se faisait pas remarquer de la femme qu'il aimait. Ea ne comprenait rien, puisqu'elle n'avait jamais fait attention à tout ça, pour elle, c'était un collègue gentil, qui lui rendait service, mais il n'y avait rien de plus. Elle s'éloignait de lui et il avançait vers elle. « Praxton arrête ça » lança t-elle quand elle croisa son regard. Oui, dans son regard, elle pouvait lire ce qu'il voulait, il avait l'oeil d'un chasseur et ça ne lui plaisait pas du tout d'être une proie. Se retrouvant contre une étagère, elle se retrouva bloquée et il ne tarda pas à s'approcher d'elle. « Tu as peur parce qu'on travaille ensemble ? Je sais... » « Arrête Praxton, je... » « Chut... laisse nous une chance... un dîner, juste un diner » lançait-il alors que sa main s'approcha du visage de la jeune femme, pour jouer avec une mèche de ses cheveux. Ni une ni deux, Ea attrapa sa main et commença à lui faire une prise de self-defense. Lui faisant une clef de bras, elle se retrouvait derrière lui et elle lui dit « Ne me touche pas Praxton » elle le relâcha alors. Il semblait énervé, il ne semblait pas comprendre son rejet « ça fait des années que tu te sers de moi » « mais de quoi tu me parles Praxton ? » « ah ouais, Praxton il est gentil hein ! T'es qu'une allumeuse Ea putain ! » « allumeuse de quoi ? Tu t'es fait des films tout seul » « mais oui c'est ça... c'est une raison pour me rejeter comme une merde, comme ça ? » « oui Praxton, c'est une bonne raison ! D'où tu me touches ? Hein ? » « Ea arrête je t'ai à peine... » « J'en ai rien à foutre, j'ai quelqu'un dans ma vie Praxton, ok ?! Et j'vais d'voir lui dire ce qu'il s'est passé parce que TU as décidé de m'embrasser » « Oh ça va, calme toi, je savais pas que tu avais quelqu'un ! T'étais bien contente de m'avoir sous le bras hein ? Pourquoi tu ne m'as jamais dit que tu avais quelqu'un si c'est le cas ? » « parce que je te dois des comptes ? » « j'suis sur que tu n'as personne, hein ? » lança t-il en souriant, s'approchant à nouveau d'elle. « Praxton tu avances, je sors mon arme » le menaça Ea. « J'suis sur que tu n'as personne » souriait-il. Ea ne se sentait pas bien du tout, à ce moment là, elle se sentait en danger. Comme ce fameux soir dans la ruelle en bas de chez elle, où elle s'était fait agressée par un groupe de jeunes. Elle avait pas forcément peur pour elle, mais surtout peur pour son bébé. Sa main se posa sur son ventre, largement dessus et elle lança « N'avance pas » mais il continua d'avancer. Il observa sa main posée sur son ventre et avant qu'il n'eu le temps de comprendre, ou de dire quoi que ce soit, Ea prit la fuite. Elle quitta les sous-sol en courant, appelant l'ascenseur pour se réfugier dedans. Elle sentait son cœur battre fort dans sa poitrine. Arrivée à l'étage, elle sortit et se retrouva face à ses collègues, qui bossaient comme si rien ne s'était passé pour eux. C'était le cas. Ea essaya de faire bonne figure, de se calmer pour ne pas ressembler à une folle et elle réussi. Elle vit Keegan traverser les locaux pour se rendre dans un local à photocopie. Elle avait besoin de lui, tout de suite. Elle traversa elle aussi les locaux, d'un pas décidé et franc, et une fois derrière Keegan, dans la petite pièce, elle referma la porte derrière elle, le faisant se retourner. Il se demandait ce qu'elle fichait ici et il comprit à son regard que quelque chose n'allait pas « il vient de se passer un truc en bas là... » « Praxton il... il a voulu m'embrasser... » elle lui expliqua ce qu'il s'était passé, mais son discours n'était pas bien clair.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Keegan Pratt
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Mes messages : 228
► La boite à cookies : 4900
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 17/03/1977
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Keegan Pratt qui mange un cookie le Mar 25 Juil - 22:34 ► réponds-lui !

Keegan à beaucoup de mal à lâcher les lèvres d'Ea, il ne veut pas la voir s'en aller. Il voudrait juste passer la journée avec elle, en fait il voudrait juste passé un moment avec la femme qu'il aime. Il lui esquisse un léger sourire et c'est à contre coeur qu'il la voit sortir de son bureau. Une fois la porte fermer il pousse un léger soupir, il en a marre de ces journées de boulots où il doit rester tard le soir. Il aime son boulot mais ce dernier commence à trop empiéter sur son enquête et sa vie de couple. Il ne voit pratiquement plus Ea, même s'ils habitent ensemble en ce moment ils ne se voient plus vraiment ce qui le dérange un peu. C'est pour ça qu'il a proposer quelques semaines de vacances histoire de se retrouver. Leur histoire est tellement allé vite qu'ils n'ont jamais trop eu le temps de se poser, de vivre quelques semaines ou mois sans surprise. En ce moment c'est ce qu'il voudrait quelques mois sans surprise. Puis ils ont tellement de chose à faire, déménager les affaires d'Ea pour les emmener chez lui et changer la bibliothèque en chambre d'enfant. Oui c'est seulement deux trucs mais deux trucs qui vont prendre du temps à faire. Il finit par faire demis tour et retourne à son bureau. Il s'assoit sur la grande chaise de bureau en cuir noire et regarde l'horloge comme s'il espèrait qu'il soit beaucoup plus tard que ce qu'il y est inscrit. Il laisse les stores fermés et allume sa petite lampe de bureau et continue de remplir à la main tous les dossiers nécessaires pour clore sa précédente enquête. Il reste plongé dans son dossier pendant une heure avant de le terminer, il pousse un soupire de satisfaction avant de se lever de prendre le dossier en main. Il ne lui reste plus qu'à photocopier tout ça avant de pouvoir aller les ranger aux archives. Il traverse les locaux ne prêtant pas attention aux autres personnes, tout le monde est concentrés sur son ordinateur rien ne peut les perturber c'est souvent comme ça ici. Tout le monde travail et ne prête aucune attention aux autres personnes qui l'entoure. Il entre dans la petite pièce, allume la lumière et allume la photocopieuse, mais son attention est vite reporter par autre chose que la photocopieuse. Il se retourne et voit Ea, tout de suite il comprend que quelque chose de grave s'est passé. Il pose le dossier sur la photocopieuse puis il s'approche doucement d'elle qui lui explique tant bien que mal ce qui lui est arrivé. Il s'approche d'elle et la prend contre lui, en ce moment précis il ressent une grande colère. Ses muscles se crispent, mais il essaie de ne rien montrer à Ea. Il voulait descendre en bas et le tuer clairement il voulait le frapper, mais il le sait que ce n'est pas la solution. Il lui caresse doucement la tête gardant celle ci contre son épaule. Il n'a pas envie qu'elle redescende, il ne veut pas prendre le risque qu'elle le croise de nouveau. Il la laisse contre lui quelques secondes pour qu'elle se calme avant de la décoller doucement et de lui dire.

« Je vais photocopier mon dossier et je vais descendre avec toi aux archives d'accord ? »

Il espère qu'il y soit encore, oui il veut cette confrontation même s'il sait que sa risque de partir en vrille, mais il sait se contrôler. Après tout c'est un grand agent du FBI il sait canaliser sa colère, il ne sait pas encore ce qu'il va lui dire. Parce que les seules paroles qui lui viennent à l'esprit sont des menaces. Oui des menaces le truc qui lui ressemble pas du tout, cette fois ci la colère embrume son esprit. Il dépose un doux baisers sur ses lèvres lui disant que tout va bien se passer qu'il est là que rien ne va se passer qu'elle a rien à craindre. Il se retourne et photocopie son dossier puis ressort avec Ea, il le sait qu'avec cette histoire tout le monde va savoir qu'ils sont en couple c'est pour ça que pour la première il prend la main d'Ea et traverse les locaux main dans la main. Ils prennent l'ascenseur ensemble et descendent aux archives. Et là comme il le pensait il voit Praxton assit sur la chaise en bois, il attendait sûrement Ea et cette l'idée l'énerve encore plus. Il lâche la main d'Ea et sans se contrôler va éclater son poing contre le visage de Praxton qui tombe de la chaise. Très vite Praxton comprend ce qu'il se passe, il comprend que Keegan et Ea sont ensemble. Keegan prend Praxton par le col en lui gueulant

« Tu t'approches encore une fois d'elle et je te tue »

Il le lâche et reprend tout de suite la parole.

« De toute manière je sais ce que j'ai à faire »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ea A. McBrown
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Prend soin de [i]Pollock[/i], le golden retreiver (4 ans) de Logan, la meilleure amie de Keegan.
► Mes messages : 155
► La boite à cookies : 4485
► Date d'inscription : 01/05/2017
► Date de naissance : 13/03/1992
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t1474-ea-a-mcbrown-le-m


le petit mot doux de Ea A. McBrown qui mange un cookie le Mar 25 Juil - 23:09 ► réponds-lui !

Plongée dans les bras de son petit ami, Ea y retrouvait la sécurité. Elle sentait son odeur et ne tarda pas à se coller contre lui, se serrant de toutes ses forces. Ces instants dans les archives l'avaient pas mal retournée, elle ne voulait pas y retourner, elle ne voulait pas se retrouver encore une fois en face de Praxton. Et Keegan... est-ce qu'elle l'avait déçu ? Est-ce qu'il était fâché contre elle ? Praxton avait dit qu'elle l'avait allumé, est-ce que c'était vrai ? Tout s'embrouillait dans l'esprit de la jeune femme. Tout ce qu'elle voulait, c'était rester contre son petit ami, en sécurité et que le temps s'arrête, et que les dernières minutes s'effacent. Elle voulait oublier, effacer, faire comme si tout ça n'avait jamais eu lieu. Mais ce n'était pas possible. Elle le savait bien. Keegan la rassura, mais elle sentait son corps figé sous ses bras. Il la rassure, lui dit qu'ils vont descendre ensemble, mais elle ne veut pas. Elle sait très bien que ça va mal se passer. Ils vont être découverts, qu'est-ce que leur chef va dire ? Hein ? Et si la carrière de Keegan est en péril, autant que la sienne ? Non... il tient trop à son travail, ce n'est pas possible, elle ne peut pas prendre le risque qu'il perde son travail, pas à cause d'elle, pas comme ça. Il termine de photocopier son dossier et elle l'observe, il est crispé, il sert les dents, il a l'air d'être ailleurs. Elle, elle ne bouge pas, elle tord ses doigts dans tous les sens, elle sent son cœur battre fort. Elle glisse une main sur son ventre, comme pour rassurer le petit être à l'intérieur et prier pour qu'il ne comprenne rien à ce qu'il se passe. Techniquement, il ne comprend rien à tout ça, mais si jamais il ressentait tout ça ? Non... Ea ne le voulait pas. Finalement, Keegan se tourne, le dossier sous le bras, il quitte le local en prenant sa main. Elle ne comprend pas, et si leurs collègues les voyaient ? Elle fixe avec incompréhension le visage de son petit ami, il sert encore sa mâchoire, mais ne dit rien, il a l'air de se foutre royalement des rumeurs, des affirmations les concernant. Elle le suit et ils entrent dans l'ascenseur. Il ne lâche pas un mot, elle, elle cramponne sa main, la serrant de toutes ses forces. L'avoir à ses côtés la rassure, comme jamais elle ne s'est sentie en sécurité par le passé et ce, avec personne. Les portes en acier s'ouvrent et tout de suite, le regard d'Ea glisse du sol sombre, à cette allée centrale. Il est au bout, là-bas, au bureau. Une simple et faible lumière l'éclaire. Il tourne le visage vers eux, il comprend. Ils avancent vers lui et très vite, Keegan lache la main d'Ea pour avancer à toute vitesse vers Praxton, sans un mot, et là, il lui envoie son poing dans la gueule dans un fracas énorme. Praxton, surprit, tombe à la renverse tandis qu'Ea lâche un « Keegan ! » prise par surprise. Qu'est-ce qu'il fait ?! Non ! Il l'empoigne maintenant pour le coller contre le mur, le menaçant. Ea fait les quelques pas qui la sépare d'eux et s'interpose, posant sa main sur le bras tendu de son petit ami et lance un « Keegan lâche le » non pas parce qu'elle a peur pour son collègue, mais parce qu'elle sait qu'il risque d'être mis à pied pour ça. Et que non, elle ne veut pas qu'il mette sa carrière en péril à cause d'elle. Jamais. Keegan le lâche de lui même, il a l'air tellement fou de rage. Ea semble paniquée, elle ne sait pas quoi faire, quoi dire. Mais là, Praxton lance « C'était donc vrai son histoire de petit ami ? C'est toi hein ? Bravo Ea... j'vois que tu ne recule devant rien pour grimper les échelons... » Ea se tourne vers Praxton avec un regard noir, mais très vite, son regard se pose sur Keegan, le suppliant de ne pas réagir. Il avait perdu le contrôle, elle ne l'avait jamais vu dans un tel état, c'était la première fois qu'il perdait le contrôle, qu'il perdait patience, qu'il était énervé. « Réagis pas mon amour je t'en supplie » lança t-elle tout bas à l'attention de son petit ami. Très vite, elle s'approcha de lui, pour lui maintenir les mains et le reculer de Praxton, reculant vers la direction de l'ascenseur « Ouais c'est ça, barrez-vous, mais tu m'fais pas peur Keegan, tu sais que tu vas perdre ta place ? Merci pour ce coup de poing, j'aurai tout mon temps avec ta petite femme comme ça » continuait de lancer Praxton. « Mais ta gueule Praxton ! Arrêtes un peu de te faire des films ! » gueula Ea en se tournant vers lui. « Tu feras quoi sans ton pittbull ? » demanda t-il à la jeune femme. « J'ai pas besoin de Keegan pour te foutre une raclée pauvre connard » gueula t-elle à nouveau. Praxton s'était relevé, il avait la lèvre ouverte. Il souriait encore. Elle avait envie de le cogner, de lui faire une prise de boxe qu'elle savait si bien faire et le mettre KO lui aussi. Quel connard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Keegan Pratt
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Mes messages : 228
► La boite à cookies : 4900
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 17/03/1977
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Keegan Pratt qui mange un cookie le Mer 26 Juil - 0:02 ► réponds-lui !

Il comprend très vite le but de Praxton,  il veut que Keegan s'énerve,  qu'il le frappe encore pour pouvoir aller se plaindre au patron et qu'il soit mis à pied. Très vite Keegan reprend le contrôle de ses émotions lançant toujours un regard noir à Praxton,  putain il le savait qu'il l'aimait mais jamais il n'aurait pensait qu'il insisterait, il le voyait comme un type tranquille, mais apparemment c'est tout le contraire.  En fait sa jalousie envers lui n'était pas si injustifiée que ça.  Ce dernier continue de débiter un tas de conneries sûrement dans l'espoir de provoquer Keegan qui par mon plus grand étonnement ne fais rien. Il se contente de le regarder froidement en attendant qu'il est finit de dire ses merdes. Une fois que l'autre con à finit de parler Keegan montre du doigt le plafond.

« Là et aussi là regarde »

Il montre les caméras,  hé oui les archives du FBI sont des pièces très importantes il est donc impératif qu'elles soient surveillées H24. C'est pour ça qu'à chaque fois qu'il venait voir Ea il faisait d'être à un certain endroit pour l'embrasser.  Oui à chaque fois il la tiré dans un angle mort.  Là où les caméras ne les voient pas.  Il ne l'a jamais dis à Ea simplement parce qu'il pensait qu'elle le savait, mais les voyant que ce soit Ea ou Praxton aucun des deux ne semblent connaître l'existence de ces caméras.  Chose qui ne l'étonne pas trop vu que ces caméras ont était posées il y a très longtemps et elles sont à peine visible.  

« Elles ont filmaient ce que tu as fais,  elles t'ont filmaient quand tu as insisté »

Il sourit avant de reprendre.

« Alors comme ça on harcèle ses collègues Praxton, moi on m'a juste filmé en train de la défendre,  toi par contre c'est autre chose...  »

Oui c'est vrai le seul tort de Keegan est de ne pas avoir sû contrôler sa colère,  puis Keegan est un très bon agent. Jamais il ne sera mis à pied pour cette faute, pour cette seule faute qu'il a commit depuis qu'il travaille. Non il le sait s'il fait rien de plus il ne se passera rien pour lui.  Par contre pour Praxton c'est une autre histoire les caméras l'incréminent.  Il voit tout de suite la colère de Praxton sur son visage son réflexe a tout de suite était de se mettre devant Ea pour la protéger. Il finit par reprendre la parole calmement.

« Mais je sais Praxton tu es un très bon agent,  même si tu m'as hors de moi l'agent prend le pas sur le copain et nous pouvons faire comme si de n'était,  si tu ne dis rien je ne dirais à personne de regarder les caméras. Tu pourras donc continuer ta carrière,  mais tu dois me promettre de ne plus t'approches d'Ea »

Mon dieu comme tu as l'air tellement sincère,  tellement sincère qu'Ea y croit, la pauvre qu'est ce qu'elle doit penser. Elle va t'en vouloir là,  elle va se sentir blesser voir trahi tu vas devoir lui expliquer avant qu'elle ne te fasse la gueule, mais il est obligé d'être aussi convaincant trompe tes amis pour pouvoir tromper tes ennemis voilà comment il réfléchit.  Il le sait qu'une fois la conversation terminer il va monter dans le bureau de son supérieur pour suggérer la mutation de Praxton en disant comme motif qu'il harcèle Ea, il peut facilement le démontrer tout le monde à remarqué qu'il l'aimait et encore une fois il prendra la vidéo de la caméra comme preuve prenant bien le soin d'effacer son altercation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ea A. McBrown
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Prend soin de [i]Pollock[/i], le golden retreiver (4 ans) de Logan, la meilleure amie de Keegan.
► Mes messages : 155
► La boite à cookies : 4485
► Date d'inscription : 01/05/2017
► Date de naissance : 13/03/1992
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t1474-ea-a-mcbrown-le-m


le petit mot doux de Ea A. McBrown qui mange un cookie le Mer 26 Juil - 0:23 ► réponds-lui !

Quand les doigts de Keegan se lèvent vers le plafond, Ea fait comme Praxton et lève le nez, elle voit alors des caméras collées au plafond. Tout de suite, elle se demande alors s'ils n'ont pas été repérés avec Keegan depuis le début, mais il semblerait que non, puisque ça fait déjà plusieurs mois maintenant que leur histoire a commencée. La jeune femme garde le silence et écoute son petit ami menacer intelligemment Praxton et à cet instant, elle est à la fois fière et encore plus amoureuse, oui. Elle sourit doucement pendant que Keegan explique par A+B à Praxton qu'il n'est qu'un minable. Très vite, Keegan contourne Ea pour se retrouver face à son collègue et là, il lui propose un arrangement. Ea fronsse les sourcils, de quoi parle t-il ? Il s'arrange comme ça avec lui ? Ca ne lui ressemble pas. Pas du tout même. Faire comme si de rien n'était ? Vraiment ? Est-ce que Keegan parviendrait à la laisser aller aux archives comme si de rien n'était et laisser Praxton libre de ses mouvements ? A quoi pense t-il ? Ea fixe le visage de son petit ami, en quête de réponses, mais elle ne comprend pas. Elle ne se sent pas à l'aise, ni même rassurée sur le coup. Est-ce qu'il cherche à protéger sa carrière, passant outre la sécurité de la mère de son enfant ? Ca semble tellement illogique quand on connait Keegan. Ea se sent blessée et en même temps, elle n'y croit pas. Elle préfère ne rien dire et les laisser continuer leurs conversations « et tu crois que personne ne va savoir que tu m'as cassé la gueule ? » lança Praxton. Il n'avait pas tord, ça allait se voir, il était marqué à la lèvre maintenant. Et s'il disait qu'il était tombé dans sa douche, alors qu'il était aux archives, personne n'allait le croire. Ea avait la sensation qu'ils étaient fichus, que dans tous les cas, c'était fichu pour elle et Keegan, mais ce qui lui faisait le plus peur, c'était surtout la carrière de Keegan. « Moi ça me fait juste bien rire, les promotions canapés, j'suis pas sûr que le Chef appréciera de savoir que vous êtes ensemble, étant donné que tu as été son tuteur » lança t-il comme réponse, comme s'il essayait de poser un piège tout autour d'eux. Ea sentait sa gorge se nouer. Elle ne voulait pas perdre sa carrière, elle ne voulait pas non plus que Keegan risque la sienne, pourtant à l'heure actuelle, ça lui semblait être la seule issue. « qu'est-ce qui nous prouve qu'elle n'a pas couché pour avoir ce qu'elle voulait... j'pense que le chef va beaucoup aimer apprendre cette bonne nouvelle, ça ne lui donnerait qu'une raison de plus pour faire échouer ta minable carrière Ea ». La jeune femme baissa la tête. Il parlait de choses qu'il ne savait pas, elle n'avait jamais couché avec Keegan pour ne pas entendre ce genre de phrases justement. Ils s'étaient mis ensemble bien plus tard et ça avait été une véritable torture de se contenir pendant presque deux ans. De quoi parlait-il ? Qu'est-ce qu'il connaissait de leur histoire ? Ea sentait la colère monter en elle, elle crispa la machoire à son tour, ainsi que son poing. « Tu ne sais rien Praxton... » commença t-elle par dire, les dents serrées. Mais il continua ses insinuations dégueulasses et très vite, Ea commença à sentir la colère grimper en elle à toute vitesse « Ta gueule connard !! J'suis pas une pute ! » lança t-elle en s'approchant de son collègue pour se battre contre lui, avant que Keegan ne la retienne à son tour, l'évitant de le frapper. Praxton rigolait, ce qui énervait encore plus Ea. « Pourquoi tu t'énerves si tu n'as rien à te rapprocher ? » « Mais ferme ta gueule pauvre puceau ! Tu ne sais rien de nous ! Personne ne voudra jamais de toi espèce de salaud ! » gueulait-elle alors que Keegan la retenait toujours. Là voilà qui devenait hystérique à présent. Merde Ea, calme toi ! Pense au bébé ! La jeune femme réussi à se calmer et très vite, elle passa sa main sur son ventre pour se calmer, elle ne voulait pas que le bébé ressente sa colère, sa haine, non. Et là, le regard de Praxton se posa sur son ventre et il sourit « Ne me dis pas que... » et il rigola.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Keegan Pratt
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Mes messages : 228
► La boite à cookies : 4900
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 17/03/1977
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Keegan Pratt qui mange un cookie le Mer 26 Juil - 13:01 ► réponds-lui !

Il se contente d'écouter l'autre abruti débiter ses conneries en essayant de ne pas s'emporter comme avant. Oui lorsque quelqu'un agit comme agit ce crétin il ne faut pas répondre seulement lui montrer par A + B qu'il a tort chose que Keegan ne va pas se gêner à faire.  Oui il a la réponse à chacune de ses questions, comme si dans sa tête il c'était déjà préparer à cette éventualité,  qu'il savait que tôt ou tard il devrait se justifier sur cette relation avec Ea. C'est con mais inconsciemment il s'est préparer à ça, mais jamais il n'aurait crus qu'il aurait dû se justifier auprès d'un agent qui vient à peine d'arriver. Oui Keegan est supérieur hiérarchiquement et pourtant c'est ce petit con qui lui pose problème.  Contrairement à lui Ea perd ses moyens Keegan à dû la retenir avant qu'elle ne le frappe, encore maintenant il se demande pourquoi est ce qu'il la retenu. Sûrement pour ne pas envenimer les choses et pour ne pas mettre la carrière d'Ea en péril. Ea ne semble pas réussir à se calmer chose que Keegan ne sait pas comment gérer, en temps normal il la prend contre lui et il la calme comme il peut,  mais là il se voit mal faire ça.  Il se contente de retenir Ea en lui disant de se calmer,  lorsqu'elle pose sa main sur son ventre Praxton comprend tout de suite et se met à rire.  Chose qui énerve Keegan, il finit par pousser un soupir et reprend la parole.

« Praxton je vais être franc avec toi, ici beaucoup de gens sont en couple et ça passe très bien si tu penses avoir un certain pouvoir sur nous c'est totalement faux»

C'est vrai ils ne sont pas les seuls à être en couple. Ici beaucoup de gens sont en couple et ça ne les gênes pas dans leur travail. Pourquoi est ce qu'ils ont décidé de le cacher ? Peut être pour éviter les rumeurs,  Keegan ne veut pas qu'Ea soit sujet aux rumeurs, lui il s'en fout c'est plus pour Ea qu'il s'inquiète.  Surtout qu'avec la grossesse où les hormones lui font sa fête ce n'est vraiment pas le bon moment pour elle d'être sujet à ce genre de choses.  Il ne lâche pas du regard Praxton pour capter son attention et de ce fait qu'il laisse Ea tranquille avant de reprendre la parole.

« Pour la promotion canapé il suffit d'appeler mon opérateur et de demander mes factures téléphonique où son répertoirier mes SMS »

Il remarque tout de suite que Praxton ne comprends pas puis il pousse un soupir. Il se demande s'il est vraiment agent de FBI ou s'il est stagiaire. Enfin même un stagiaire aurait compris ce qu'il a voulus dire il est un peu saoulé. Ouais ils se font menacer par un petit con que ne connaît rien à rien.

« En voyant mes factures sms tu verras que je n'ai le numéro d'Ea que depuis un an,  hors elle est monté en grade il y a plus de deux ans »

Hé oui et donc leur couple n'a rien avoir avec cette monté en grade. Maintenant il veut juste voir ce que ce con va trouver pour les embêter, chose qui commençe à l'enerver. Sa le saoule tout ça pour rien,  ils n'ont rien fait de mal ils sont juste en couple c'est tout. Il laisse passé quelques secondes avant de reprendre la parole.
« Maintenant dis moi vraiment ce que tu veux parce que je n'ai pas que ça à faire »

Il hausse un peu le ton énerver et reprend la parole.

« Nous savons tout les deux que celui qui risque gros c'est toi pas nous, harceler ses collègues est pire que d'être en couple »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ea A. McBrown
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Prend soin de [i]Pollock[/i], le golden retreiver (4 ans) de Logan, la meilleure amie de Keegan.
► Mes messages : 155
► La boite à cookies : 4485
► Date d'inscription : 01/05/2017
► Date de naissance : 13/03/1992
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t1474-ea-a-mcbrown-le-m


le petit mot doux de Ea A. McBrown qui mange un cookie le Mer 26 Juil - 13:36 ► réponds-lui !

Ea s'en voulait, Praxton venait de lui faire comprendre qu'il savait pour le bébé. Le voir rire l'énervait, sincèrement. Ca la rendait folle de rage -merci les hormones- de voir qu'il rigolait de leur futur enfant, ou de leur situation. Pour qui se prenait-il au juste ? Hein ? Elle finit par se calmer quand Keegan le lui demanda une énième fois et très vite, elle laissa son petit ami terminer la discussion avec l'autre débile. Elle ne voulait plus l'entendre sous-entendre qu'elle était une pute, ou l'une de ces meufs qui couche pour réussir, elle ne voulait pas se justifier, elle n'avait pas à le faire. Un homme qui baise une collègue, ça ne soulève aucune pensée dramatique ; mais quand il s'agit d'une femme alors là, tout de suite, c'est une promotion canapé et ça, ce n'était pas possible, pas du tout même. La jeune femme les laissa pour se rendre à l'ascenseur, épuisée par ce combat de sourds. Elle cliqua sur le bouton de l'appareil pour le faire venir à elle et elle s'enferma dedans, en direction des locaux. Une fois à l'étage où se trouvaient les bureaux de tout le monde, la jeune femme traversa la pièce, pour se rendre à la fontaine à eau. Elle bu son verre cul sec et très vite, en reprit une second qu'elle emmena dans le bureau de Keegan, où elle referma la porte derrière elle. Elle voulait être au calme, elle voulait être ailleurs, elle ne voulait pas craquer, pas ici, pas maintenant. Elle serra les dents, les poings, non, elle ne pleurerait pas. Ces saloperies d'hormones ne la feront pas craquer ici, dans les locaux du FBI à New-York. Elle était plus forte que ça. Ea ouvrit les stores qui donnaient sur la rue et observa les gens, les immeubles, les voitures alors que son petit ami entra dans son propre bureau. Elle tourna la tête pour vérifier que c'était bien lui et qu'il était seul. Il fallait qu'ils discutent de ce qu'ils allaient faire maintenant. Aller voir leur chef et tout lui expliquer ? Lui parler d'eux, de la grossesse ? Non, elle n'en avait aucune envie, parce qu'elle savait très bien qu'elle ne reverrait pas le terrain quand il allait apprendre ça. Elle allait passer sa vie aux archives et elle le savait très bien. Son chef était un connard de misogyne, il ne l'aimait pas, il ne voulait pas la voir réussir. Quand il allait apprendre qu'elle était en couple avec Keegan, il allait vouloir remettre en cause sa formation, ses tests, ses performances. Elle en était sûre. Et puis Keegan allait se faire engueuler c'était évident : il avait couché avec l'une de ses élèves, et il avait frappé un collègue. Et ce, même avec le comportement de Praxton, il avait perdu son calme et elle aussi. Finalement, elle venait peut-être de lui faire perdre sa carrière et la sienne par la même occasion. Qu'est-ce que son père aurait dit de tout ça ? Ea ne voulait pas parler, elle était triste, elle s'en voulait et elle ne voulait pas que Keegan la prenne dans ses bras, la protège ou la victimise. Non. Ea était la responsable de cette situation. Si elle ne l'avait pas appelé ce soir là, après son agression, rien de tout cela ne se serait produit, il ne risquerait pas sa carrière, et elle non plus. Et en disant ça, elle passa sa mains sur son ventre, dos à Keegan, le regard perdu dans la rue dehors. Elle se sentait tellement triste. Elle s'en voulait tellement d'avoir mêlé Keegan à tout ça. Elle ne savait pas quoi faire, pas quoi dire. Le silence avait envahit le bureau depuis de longues minutes déjà. Aucun d'eux ne parlait et c'était très bien. Ea ne voulait pas s'énerver contre Keegan, mais étant en colère, elle savait qu'elle allait s'énerver contre lui. Elle ne voulait pas retourner aux archives, elle ne voulait pas rentrer chez elle, elle ne voulait pas parler à son boss, elle ne voulait pas parler à Keegan non plus. « J'ai b'soin d'être seule » avoua t-elle alors en finissant son verre d'eau, le balançant dans la poubelle. Elle se tourna et se dirigea vers la porte, murmurant tout bas « ne va pas voir le chef sans moi » avant de quitter le bureau de son petit ami et traverser la pièce en direction de l'ascenseur, pour quitter les locaux et prendre l'air. Oui, elle avait besoin d'air, tout de suite, c'était vital.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Keegan Pratt
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Mes messages : 228
► La boite à cookies : 4900
► Date d'inscription : 18/03/2017
► Date de naissance : 17/03/1977
Voir le profil de l'utilisateur


le petit mot doux de Keegan Pratt qui mange un cookie le Jeu 27 Juil - 20:31 ► réponds-lui !

Finalement Ea quitte la pièce laissant Keegan et Praxton seul dans la même pièce, d'un côté l'agent est soulagé oui il préfère qu'elle parte, qu'elle se ménage pour elle et pour l'enfant. Il la regarde prendre l'ascenseur voyant très bien qu'elle n'est pas au mieux de sa forme, il lui adresse un faible sourire voyant les portes de métal de l'ascenseur se refermer, puis très vite ce sourire quitte le visage du brun pour laisser place à une expression beaucoup plus froide. Il retourne la tête et pose son regard sur Praxton qui très vite à comprit que Keegan n'a plus envie de jouer au mec qui lui montre par A+B qu'il a tort, parce que oui il a tort. Il ne va pas le frapper, même s'il en meurt d'envie cette fois-ci il va se retenir, pour lui et aussi pour Ea qui s'en voudrait si jamais la carrière de Keegan serait en danger à cause de cette histoire. Il pousse un soupir en expliquant pour la dernière toute l'histoire à Praxton, il le sait, Praxton n'est pas idiot s'il continuait son petit jeu jusque là c'était juste pour énerver Ea. Chose qu'il a réussi à faire malheureusement, les hormones et ses insultes ne l'ont pas épargnées. C'est en une quinzaine de minutes qu'ils arrivent à se mettre d'accord, ou plutôt qu'il arrive à parvenir à ses fins. Il laisse Praxton remontait alors que lui commence à ranger les dossiers qu'Ea avait commencé à ranger, ouais il s'en voudrait si à cause de cette histoire le boss lui tombe sur le dos parce qu'elle n'a pas terminé son taff. Il remonte qu'une demi-heure après Praxton, il entre dans son bureau en espérant qu'Ea y soit, car après tout il avait un peu peur que cette dernière soit sortie, qu'il n'est pas de moyen de la contacter.Lorsqu'il prend la poignée une petite appréhension, appréhension qui disparait lorsqu'il voit la blonde de dos dans son bureau regardant par la fenêtre. Il ferme doucement la porte , il est soulagé même s'il voit que quelque chose cloche, enfin c'est normal qu'elle ne soit pas bien ouais, mais la voir comme ça ne lui plait pas. Il voudrait la prendre contre lui, juste pour qu'ils puissent retrouver ces sensations de plaisir, d'apaisement lorsqu'ils sont tous les deux l'un contre l'autre, c'est pourquoi qu'il s'approche d'elle mais très vite ses pas se stop lorsqu'elle lui dit qu'elle veut rester seule. Il s'arrête avant de reculer de quelques pas et très vite tout s'enchaîne, elle finit son verre d'eau avant de le jeter dans la poubelle et de quitter la pièce en lui disant de ne pas aller voir le chef sans elle. Il la regarde partir à contre cœur hésitant à aller la retenir, mais il ne veut pas qu'elle s'énerve, pas ici devant tous leur collègues. Il ferme la porte derrière elle avant d'aller s'asseoir dans sa chaise de bureau. Il continue ce qu'il a prévus plus tôt sans prendre en compte ce que lui a dit Ea plus tôt . Il se rend tout de suite dans le bureau de son supérieur qui le reçoit tout de suite, il lui explique tout ce qu'il doit savoir il en rajoute un peu sur les bords, le patron sait que Keegan est un très bon agent il n'a donc aucune raison de douter de sa parole. Il suggère au patron de muté Praxton, car après tout c'est un bon agent, il y avait une demande d'agent qui trainée depuis plusieurs semaines c'est dont Praxton qui va en faire les frais apparemment. Lorsqu'il ressort du bureau du patron il est bien vingt heures et il n'a toujours reçus aucun sms d'Ea. Ce qui l'inquiète énormément il envoie un message lui demandant de rentrer à la maison. Il prend lui aussi le chemin de la maison, le trajet dure plus ou moins une bonne demi-heure. Une bonne demie durant lesquelles il a prié pour qu’elle soit rentré, ce n’est qu’en se garant devant chez lui et qu’il voit les lumières allumé qu’il pousse un soupir rassuré avant d’entrer dans le salon pour rejoindre Ea il pose son sac de travail et lui lance tout content.

« C’est bon tout est arrangé, il sera muté »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?



le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui mange un cookie le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas
 

Couverture découverte ft. Keegan


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» La couverture miracle
» Dernière découverte dans le grand sud - Nouvelle Calédonie 2010
» Parc de découverte en Normandie
» Livre pour Sandrine, couverture
» Ce week-end, partez à la découverte des métiers d’art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-