Rock Your Body

Partagez | .
Pepper FitzSimmon
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Fondatrice Aurélie
► Mes messages : 134
► La boite à cookies : 1879
► Date d'inscription : 27/01/2017
Fondatrice Aurélie
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t461-pepper-way-down-we
le petit mot doux de Pepper FitzSimmon qui mange un cookie le Dim 21 Mai - 10:52 ► réponds-lui !

Pearl & Pepper
Rock your body

Partir du bureau à l'heure pour pouvoir arriver à l'entraînement dans les temps s'était révélé être un défi de toute la journée. Je croulais sous le travail et mon boss n'avait pas l'intention d'alléger mes peines. Chaque fois que je le voyais passer dans le couloir j'avais peur qu'il ne se dirige dans l'open space où était situé mon bureau et qu'il me donne encore une énorme recherche à faire. Nous étions sur une grosse affaire pour le cabinet avec plusieurs millions de dollars en jeu pour notre client. Mais finalement en grattant un peu de temps sur ma pause déjeuner j'avais réussi à rendre ce que je devais rendre quand il le fallait et j'avais pris le poudre d'escampette. De manière un peu lâche mais j'avais besoin d'aller au Krav ce soir et pas question de rater ma session. J'hissai mon énorme sac de sport contenant tout mon équipement sur une épaule et pressai le pas vers la sortie tout en faisant tout de même attention car j'étais encore au bureau et s'il y avait des clients il ne fallait pas risquer écorner l'image du cabinet. Une fois dehors ce fut une autre histoire. J'avais acquis une certaine dextérité pour pouvoir presque courir avec mes talons hauts et je me bénissais d'avoir troqué ma robe fourreau pour une robe plus ample qui me donnait plus d'aisance dans mes mouvements. J'attrapais juste à temps le bus et direction le dojo où avait lieu la séance de Krav Maga. Le téléphone presque greffé à ma main je regardais l'heure toutes les trente secondes entre deux lectures d'articles du New-York Times.

Finalement j'arrivais sur place et gardai un rythme de marche soutenu pour gagner de précieuses secondes pour pouvoir me changer. Quand j'arrivai dans les vestiaires, je ne vis personne. Il y avait des affaires partout mais pas âme qui vive. Le cours précédant n'était pas encore terminé. Plus nous étions de pratiquants moins il y avait de monde dans les cours. Mais bon pas le temps de se poser davantage de questions, il fallait changer de tenue. A la première place libre je larguais toutes mes affaires sur le banc et commençait à me déshabiller. Bye bye la jolie robe bleu marine, les collants et les escarpins. Bonjour pantalon de kimono, brassière et protections diverses. En mettant mes protèges tibias j'entendis la porte du vestiaire s'ouvrir et je fus rassurée de voir que ce n'était pas les élèves du cours qui avaient terminé mais plutôt quelqu'un de mon cours.  « Hey ! » lui fis-je en levant le bras pour que Pearl puisse me retrouver derrière les rangées de bancs et porte-manteaux. « ça va ? Je vois que je ne suis pas la seule à arriver à l'arrache. »
Revenir en haut Aller en bas
Pearl L. Kostas-Hamilton
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Fondatrice
► Ami à poil : Kitty (chaton)
► Mes messages : 359
► La boite à cookies : 6752
► Date d'inscription : 04/11/2016
► Date de naissance : 14/02/1989
Fondatrice
En ligne
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/
le petit mot doux de Pearl L. Kostas-Hamilton qui mange un cookie le Sam 22 Juil - 21:44 ► réponds-lui !

Pearl & Pepper
Rock your body
La journée n’avait pas été des plus faciles. Encore une mission importante en cours qui me prenait un peu la tête. Owen était tellement plus facile que moi pour les gérer. Tellement. Pour ma part, je devenais dingue. Oui, c’est le cas de le dire. Dès que ça mettait un enfant dans l’affaire, tout allait mal. Un homme faisait apparemment expatrier des gamins d’un pays de l’est en cachette mais tout ça avec des armes. Ce n’était pas temps le fait d’expatrier des enfants qui me gênait car dans le fond, il leur sauvait sûrement la vie mais ce sont les armes. Ils les utilisaient car ils étaient petits et plus discrets. Pas pour les aider. Il les laissait ensuite seul dans la jungle de New York. Pourquoi ? Je cherchais encore la logique mais nous tournions en rond. Le plus dingue étant que j’étais persuadée qu’Alessandro pourrait peut-être être capable à ça. Je ne voulais pas y penser. J’avais actuellement tellement de choses à penser. Mon père. Le vrai. Pas le biologique. Il était bientôt à New York pour un weekend avec ses filles. Cela me stressait. J’avais des secrets. Le plus gros étant qu’il n’était pas mon père biologique. Le plus petit étant que je suis mariée depuis un peu plus de deux mois. Trois mois. Je ne comptais plus à vrai dire. Non. Plus du tout. Je ne disais rien. Les seuls moments où je m’offrais le luxe d’enfiler mon alliance était pour mes cours. Ceux-ci. Oui, ceux sur lesquels j’allais me défouler. J’en avais besoin. Tellement besoin. J’arrivais à échapper du FBI pour le reste de la soirée. Mes talons rouges rehaussaient mes jambes pour les mettre en valeur dans ce slim noir avec ce débardeur assorti aux chaussures. J’avais tellement besoin de me détendre. Me calmer. J’avais besoin de me déconnecter du reste du monde. Tellement. Après avoir saluée Callie et Owen, je prenais l’ascenseur, optant pour le parking pour la simple raison que mon moyen de locomotion y était. Je retirais mes talons hauts, troquant alors ceux-ci pour des ballerines. Je mettais mes chaussures en sécurités avec mon sac à main. Je montais sur ma moto direction la salle qui n’était pas bien loin. Une fois sur les lieux, je mettais alors le cadenas en place et j’ouvrais le coffre pour attraper mon sac de sport. J’entrais dans le bâtiment, posant un œil sur la salle d’entrainement assez remplie avec les plus jeunes. J’allais directement vers les vestiaires, ouvrant la porte et entendant rapidement une voix féminine que je reconnaissais bien. Je souriais doucement, m’approchant tandis que j’allais vers un des casiers. « Bonsoir ! », lui disais-je alors, un sourire joyeux. J’avais hâte. Tellement hâte. J’avais pu me défouler au boulot mais là, ce n’était pas pareil. Non. C’était le boulot. C’était une affaire. Je devais être sérieuse. J’ouvrais une porte, je posais alors mon sac à main, mon portable. « Je crois qu’en fait… soit on est à l’avance, soit on est en retard ! », lui disais-je en riant légèrement. Je retirais alors mon haut, dévoilant cette chaine dont une alliance était au bout. Je la détachais, retirant alors celle-ci pour la mettre à mon doigt. Je tournais mon sourire vers elle et la regardant. « Longue journée, affaire pénible, famille pénible et toi ? », lui demandais-je alors que j’étais rarement vague avec elle. Elle connaissait mon métier. Je ne disais pour autant pas tout mais quand elle me posait une question, je ne tournais jamais autour du mot. Il y a des personnes ainsi dont le feeling passe plus facilement. Ces personnes normales dont tu n’as pas l’impression qu’ils sortent directement de l’asile. Ces personnes qui comme toi viennent à la salle de sport et se mélangent aux autres. Les êtres humains. A ce moment de ma vie, je cherchais encore ou était la normalité dans ce monde. Pepper était de ces personnes normales. Je lui souriais doucement. « Tu sembles bien… enfin boulot pénible aussi, je présume ? », lui demandais-je en souriant. « Tu veux en parler ? », rajoutais-je aussitôt alors que je me mettais en tenue petit à petit. Oui, vraiment petit à petit. Je prenais mon temps.





 

_________________
Turn out the light, just say goodnight, to yourself ! May I remind you, when you find you, you're all alone, is when you've got to be strong ! Cause that's when they call you, in the night, he's got your picture, in his mind ! Could you save yourself, For someone who, loves you for you, Give it away to someone who, someone who... Will cherish your name
Revenir en haut Aller en bas
Pepper FitzSimmon
à la classe New Yorkaise apparement
avatar
Fondatrice Aurélie
► Mes messages : 134
► La boite à cookies : 1879
► Date d'inscription : 27/01/2017
Fondatrice Aurélie
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t461-pepper-way-down-we
le petit mot doux de Pepper FitzSimmon qui mange un cookie le Dim 1 Oct - 14:36 ► réponds-lui !

Pearl & Pepper
Rock your body


« Tant que ls minots ne sont pas dans les vestiaires on peut toujours considérer qu'on est en avance » lançais-je avant d'enfiler mon pantalon de kimono noir. Je vis alors qui trônait sur le banc ma coquille qui aurait du normalement se trouver sur ma personne et pas là où elle était actuellement. Je pestais et enlevais mon pantalon pour rajouter la protection manquante. Vite et bien n'ont jamais été cousins comme dit ma grand-mère. Je vérifiais que cette fois je n'avais rien oublié et remis mon pantalon. Pas deux fois tout de même. Je nouais ensuite ma ceinture marron autour de ma taille tandis que Pearl me demandait comme j'allais. « Tu présumes bien. » fis-je en hochant la tête. « On n'arrête pas en ce moment, une grosse affaire en chasse une autre, mon boss me met une pression d'enfer, en ce moment je passe plus de nuits au travail qu'à la maison... Ma grand-mère m'appelle le courant d'air... » Je soupirais. « Oh je me suis faite larguer par sms il y a trois jours... » Je marquais une pause et prit quelques instants de réflexion. Ma vie n'était vraiment pas top en ce moment quand je prenais le temps d'y réfléchir. Pas de vie sociale, une vie sentimentale en miettes... Cela n'allait pas du tout. « Merde. Qu'est-ce que je fous là ? » demandai-je à titre rhétorique. «Je devrais être dans un bar plutôt qu'ici » Je ris à ma propre remarque. Non au lieu d'aller me bourrer la gueule après le travail je venais souffrir et transpirer dans un dojo. J'enfilai finalement mon t-shirt blanc floqué avec les insignes du club et vérifiais que je n'avais rien oublié avant de fermer mon casier avec mes affaires civiles pour ne garder que l'équipement nécessaire à l'entrainement dans mon sac. « Prête ? » demandai-je alors à ma partenaire de ce soir alors que les premières débutantes regagnaient le vestiaire. Le cours allait débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
à la classe New Yorkaise apparement
le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui mange un cookie le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas

Rock Your Body


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» groupe de rock avec chant normand
» REBEL ROCK
» Cubes lumières The Body Shop / Palette 14
» Festival "Valise & Rock". Sartilly (50).
» Rock your baby !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-