Let it be [Colleen] - Page 2

Partagez | .
 

Let it be [Colleen]


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan :: Le quartier de Greenwich Village
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Declan Hawk
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Ami à poil : Deux poissons rouges
► Mes messages : 232
► La boite à cookies : 4305
► Date d'inscription : 01/01/2017
► Date de naissance : 14/05/1993
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t100-declan-that-s-what

Papa Ours
le petit mot doux de Declan Hawk qui mange un cookie le Lun 19 Juin - 11:11 ► réponds-lui !

Un sourire poli accompagna le dernier conseil de Colleen à propos de Madison. Il finirait par en parler avec elle, il le faudrait, mais il ne pouvait pas se permettre de dire à quelqu'un d'autre qu'à sa fiancée ce qu'il pensait de tout ça, pas vrai ? Ça aurait été totalement déplacé, même si ça lui brûlait les lèvres de dire enfin à haute voix ce qu'il ressentait à propos de toute cette histoire. Qu'il n'ait pas l'impression de profiter de la vie, juste de faire ce qu'on attendait de lui et que ça n'avait rien d'agréable. Qu'il ne croyait pas être amoureux, qu'il ne croyait même pas que ça ait de l'importance au point où il en était. Une série de mauvaises décisions l'avaient mené là et il n'était plus tout à fait certain de comment s'en sortir maintenant, sans risquer de tout perdre. Car même s'il ne brûlait pas d'amour pour sa fiancée, elle restait importante, leur fille, la vie qu'ils avaient passé quinze ans à construire... Pouvait-il réellement se permettre de tout envoyer promener sur un coup de tête ? C'était une question à laquelle il était le seul à pouvoir trouver une réponse et pour s'éviter de la poser à Colleen, Declan préféra boire encore un peu de champagne, avant de détourner la conversation sur la jeune femme.

C'était bien mieux. Déjà parce qu'elle arrivait à le faire rire et à lui changer les idées dès qu'elle commença son histoire. Aussi parce qu'il n'eut plus besoin de faire autre chose que d'écouter avec intérêt pendant quelques minutes. La seule petite difficulté, c'est qu'il n'était pas très sûr de comment réagir à cette histoire. Colleen ne semblait pas spécialement triste en ce moment, mais ce qu'elle racontait avait un petit côté tragique. « Vous êtes vraiment trop gentille, vous savez ? » lâcha Declan quand elle eut terminé. Il n'arrivait pas à s'imaginer une seule seconde comment elle avait pu tenir le coup tout ce temps. Continuer de jouer le rôle de la petite-amie amoureuse pour un mec qui lui avait brisé le cœur. C'était... Affreux, en fait. « A votre place, je crois que je l'aurais envoyé balader bien salement. Vous êtes un ange, vraiment. Pourquoi acceptez-vous de jouer le jeu pour lui, malgré tout ? » Mais ce type valait sans doute mieux que lui, dans le fond. Au moins il assumait devant lui-même ce qu'il était à défaut de l'assumer devant sa famille. Il avait été un peu plus honnête que Declan, même s'il avait blessé Colleen dans la foulée. « Mais je ne vous donne que dix-sept, ça aurait pu être encore pire... Au moins il vous a épargné le mariage et les gosses avant de se rendre compte qu'il préférait les hommes... » Il tenta un sourire amusé avant de reprendre la bouteille des mains de la jeune femme. Ça allait être son tour, du coup, et il avait un peu peur de ce qu'elle allait lui demander, principalement parce qu'il n'avait aucune bonne histoire de ce genre à raconter. Il lui était sûrement arrivé des trucs bien honteux dans sa vie, mais clairement rien au niveau de l'histoire de Colleen. Elle allait être terriblement déçue...

« Alors, allez-y, demandez-moi ce que vous voulez et soyez cruelle, vous l'avez mérité. » concéda-t-il quand même. « Mais je préfère vous prévenir, il n'y a probablement rien d'aussi croustillant dans ma vie. » En fait, à bien y réfléchir, sa seule honte actuellement... c'était elle. Et il y avait vraiment peu de chances qu'elle lui pose une question qui le pousserait à l'avouer, pas vrai ? Il fallait donc qu'il trouve quelque chose d'autre et ce fut ce à quoi il s'employa en attendant que Colleen ne trouve sa question, se perdant dans ses souvenirs pour chercher quoi que ce soit qui soit à la hauteur de ce qu'elle venait de lui confier, profitant de ce petit moment de répit pour vider un peu plus la bouteille.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Colleen R. Adams
à la classe New Yorkaise apparement
Et si tu apprenais à le connaitre ?
► Mes messages : 174
► La boite à cookies : 2634
► Date d'inscription : 28/03/2017
► Date de naissance : 26/02/1993
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.dontlooseyourcookies.org/t1139-colleen-boite-a-r


le petit mot doux de Colleen R. Adams qui mange un cookie le Aujourd'hui à 16:41 ► réponds-lui !



Let it be
Declan & Colleen
“Dans une réception, ne dites jamais du mal de vous-même. On s'en chargera quand vous serez parti.”

Je hausse les épaules, dans le fond je sais pourquoi mais comme toutes les histoires de cœur c’est toujours compliqué. J’ai ce petit sourire aux coins des lèvres relevant les yeux vers Declan en disant simplement. « Je le lui dois. » J’allais m’expliqué, mais pour moi ça me semblait si simple et si normal. « Je ne pense pas être particulièrement gentille ou un ange vous savez… Je sais que je suis qu’un de bienveillante dans le fond. Mais il m’a apporté tellement de chose, dans tous les mauvais moments il était présent et même si nous n’étions plus présents il a continué d’être là comme un ami. A défaut d’avoir perdu un cavalier dans ma vie j’ai gagné une épaule et une personne de confiance. Je sais très bien qu’il n’est pas quelqu’un de mauvais, et qu’il n’avait nullement l’intention de me faire souffrir. Il n’était simplement pas mon prince charmant en quelque sorte… mais mon ami gay avec qui je parle shoping et talk show. Ces parents ne sont pas … aussi ouverts d’esprits, c’est un jeu de rôle qui nous amuse dans le fond mais qui finira tôt ou tard par prendre fin… Il faut juste espérer que le jour où il l’avouera enfin son père n’est pas une arme a porté de main. » Dis-je en riant. Il est resté mon ami dans les mauvais moments de ma vie à l’université et quand la compétition devenait bien trop compliqué et pesante et que je me sentais seule.

Je roule des yeux en les rendant tout rond. Je n’ose imaginer aujourd’hui avoir fait ma vie avec lui, avoir des enfants et apprendre ça au bout de 10 ans de vie commune. Chérie je demande le divorce je suis homosexuel… va expliquer ça au enfant toi ! Je claque dans mes doigts en signe de mécontentement en faisant la grimace vis-à-vis de la note que venait de me donner Declan. « Et zut ! » Et en plus je me fais retirer la bouteille des mains, double punition. « Oui dans un sens vous avez raison… Au moins j’ai gagné ça. Je préfère fonder une famille avec la bonne personne… mais faudrait-il que je la trouve un jour. » Mais j’avais quand même mérité ma question gênante. Bon je n’allais pas être vache puis je ne connais pas si bien que ça Declan pour le moment… alors je réfléchis, levant les yeux au ciel en réfléchissant, attrapant une mèche de mes cheveux avec mes doigts tout en réfléchissant… bon… « Pas d’ex petit ami lesbienne ? Déçus ! » Prenant une voix de bourgeoise, genre ragot nul je n’appellerai pas closer chérie. Je me lance dans le vide, claquant mes mains sur mes cuisses.

« Huuum … quelle a été votre moment le plus gênant avec une femme ? » Je ne sais être vraiment cruelle, surtout devant Declan qui est le genre d’homme à plutôt m’ensorcelé… C’est dingue ce que je pourrais le regarder pendant des heures… je m’en sens un peu mal à l’aise. Non mais vraiment, plus je le regarde, plus j’ai l’impression de tombé sous son charme et ça me gêne quelque peu car je ne devrais pas. Je ne pense pas que ma question soit vraiment vilaine, j’image qu’il va me sortir une scène comique avec l’une de ces clientes dépravés.

Revenir en haut Aller en bas
 

Let it be [Colleen]


DON'T LOOSE YOUR COOKIES™ :: New York et son rythme, We do not remember days, we remember moments ! :: Dépensons à Manhattan :: Le quartier de Greenwich Village
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Colleen Caravella [Terminé ! déconseillé aux -16ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-